"Plus belle la vie", "Les Mystères de l'amour", "Un si grand soleil"... Les séries françaises réactualisent leurs scénarios à l'heure du déconfinement

Les tournages des feuilletons français reprennent et un vent d'actualité souffle sur les plateaux. Le coronavirus aura-t-il sa place dans les scénarios ?

Article rédigé par
Mélisande Queïnnec - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La diffusion du feuilleton "Un si grand soleil" avait été interrompue le 14 mars dernier. (FRANCE 2)

La crise du coronavirus aura été, dans la mémoire collective, une période charnière qu'il serait difficile de contourner. Comment les séries françaises, dont le tournage a été interrompu pendant le confinement, vont-il intégrer cette thématique dans leur scénario ?

"Des épisodes d'Un si grand soleil, tournés avant le confinement, vont être diffusés à partir du 1er juin. D'autres seront un peu retouchés", explique Sophie Gigon, responsable des fictions de fin de journée sur France 2. "On prendra notre plein exercice des nouveaux épisodes vraiment réécrits début août. C'est d'une grande complexité cette affaireOn essaie de trouver des solutions [pour Plus belle la vie et Un si grand soleil, ndlr]".

La France d'après, racontée en ellipses

Plus romanesque est moins ancré dans l'actualité, Un si grand soleil sera peut-être moins concerné par des modifications scénaristiques majeures. Son succès réside davantage dans les histoires de famille, les histoires d'amour ou les faits divers qu'il développe. La reprise du feuilleton est également facilitée par la possibilité d'y insérer des ellipses temporelles, de manière à transformer le confinement en un simple souvenir, sans bouleverser complètement le scénario. 

La saison 23 des "Mystères de l'amour" s'ouvrira sur un saut dans le temps. (TMC)

Même chose pour Les Mystères de l'amour sur TMC. "L'histoire reprendra quelques jours après la fin de l'épidémie", explique Jean-Luc Azoulay, créateur et producteur de la série. "Les personnages vont parler du confinement et du coronavirus au passé." L'épidémie ne sera qu'un souvenir, donc. Mais terminée ou pas, elle aura quelques surprises à réserver aux personnages du feuilleton aux 23 saisons... Comme le dévoile Jean-Luc Azoulay, "certaines personnes vont s'être quittées pendant le confinement, ça va impliquer des différences scénaristiques."

"La question serait plutôt : qu'est-ce que la France d'après ?", ajoute Sophie Gigon. "On a acté beaucoup de choses, travaillé avec les producteurs et auteurs sur cette question. On va essayer de proposer des personnages très fictionnés, des enjeux forts et des marqueurs de la France d’après". Une France où les événements, les gestes, les souvenirs, les contacts physiques seront forcément impactés par la crise...

Le nouveau visage des scènes d'amour

Après 16 saisons et plus de 4000 épisodes, Plus belle la vie tient le cap : l'actualité aura toujours une place importante dans la série et, de fait, le coronavirus sera abordé. "On a privilégié l'axe économique et social", précise Sophie Gigon, ajoutant qu'il ne faudra pas s'attendre à des scènes de confinement, sauf en cas de reprise du virus. "Ce sont de ses conséquences dont nous allons parler."

Mais certaines questions restent, pour le moment, sans réponse : difficile de savoir à quoi ressemblera la France déconfinée. Même si elle parie sur la possibilité de produire de nouveau, Sophie Gigon l'admet : "il existe des risques objectifs" qu'une seconde vague épidémique interrompe à nouveau les tournages.

A l'ère du déconfinement, les scènes d'amour dans "Plus belle la vie" seront suggérées plutôt que montrées. (FRANCE 3)

Ainsi, les précautions sont de mise et une charte de sécurité pèse sur l'éditorial des feuilletons français. Exit les contacts physiques lors des scènes d'amour, donc. Dans Plus belle la vie et Un si grand soleil, pudeur et suggestion seront de mise. "Le plus compliqué, ce sont les baisers", ajoute Sophie Gigon. "On va faire en sorte que les téléspectateurs comprennent."

Des précautions drastiques pour la reprise des tournages

Dans quelques jours, les acteurs de Plus belle la vie reprendront le travail. Mais dans le studio où la série est tournée, à Marseille, les habitudes des comédiens risquent d'être bouleversées. La charte de sécurité imposera des règles très strictes de distanciation sociale : marquages au sol, port du masque obligatoire pour l'équipe technique, durée limitée des prises...

Demain nous appartient (TF1) a lui déjà repris, et la reprise du tournage d'Un si grand soleil est imminente. "Les feuilletons quotidiens sont partout dans le monde les premiers à reprendre les tournages", expliquait Guillaume de Menthon, président de TelFrance, aux Échos.

En attendant de dévoiler les nouveaux épisodes le 7 juin, la production des Mystères de l'amour fait elle aussi preuve, sur le tournage, d'une grande vigilance. Gel hydroalcoolique et masque pour tout le monde en-dehors du plateau, prise de la température et du taux de saturation, médecin présent chaque jour... "Et surtout, tous les comédiens ont été testés", précise Jean-Luc Azoulay. Difficile de tourner dans des conditions aussi particulières ? "Ce n'est pas si compliqué. On s'adapte", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.