"Squid Game" : Roselyne Bachelot en appelle à la "responsabilité des parents"

La ministre de la Culture s'est exprimée ce lundi sur France Inter à propos de la série ultraviolente interdite aux moins de 16 ans, mais qui rencontre un gros succès chez les très jeunes adolescents. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Roselyne Bachelot sur France Inter, le 18 octobre 2021. (RADIO FRANCE / FRANCE INTER)

Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, en appelle sur France Inter, à la "responsabilité des parents", après le succès chez les jeunes de la série Squid Game, diffusée sur Netflix et qui évoque la société sud-coréenne et son fonctionnement inégalitaire.

"En soi, c'est une critique sanglante du monde de la téléréalité", mais "on ne laisse pas des enfants" de 12 ans "devant de tels spectacles" interdits aux moins de 16 ans. La série est d'une violence extrême. Des personnages issus de milieux défavorisés ou marginalisés participent à des jeux dans lesquels les perdants sont tués.

Un "message d'alerte" aux parents

La ministre de la Culture ne fait que relayer le premier message d'alerte de Jean-Michel Blanquer, il y a quelques jours. Le ministre de l'Education s'est dit "inquiet" d'observer que Squid Game rencontrait un vif succès auprès des élèves de l'école primaire. "Ils miment dans la cour d'école la façon dont on tue les perdants", s'alarme Roselyne Bachelot, qui envoie "un message d'alerte" aux parents.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Netflix

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.