Multiplication des plateformes de vidéo à la demande : "Ce n'est en aucun cas la mort de la télévision"

Le journaliste spécialiste des séries Alain Carrazé estime que "tout ce qui est fédérateur, un jeu ou du sport, n'a sa place que sur une télévision linéaire".

La plateforme de vidéo à la demande Amazon Prime.
La plateforme de vidéo à la demande Amazon Prime. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS)

Malgré la sortie vendredi 1er novembre d'une énième plateforme de vidéos en ligne, Apple TV+, la télévision "linéaire" a encore son mot à dire, assure sur franceinfo Alain Carrazé, journaliste spécialiste des séries et créateur du podcast "Previously" sur le site de Télé-Loisirs"Elle a encore quelque chose que les plateformes ne peuvent offrir, argue Alain Carrazé. C’est la fidélisation et l’instantanéité : le fait que quelque part, un match de foot, une retransmission importante ou un jeu, vous le regardez en famille. Tout ce qui est fédérateur, un jeu ou du sport, n’a sa place que sur une télévision linéaire. Ça n’a absolument pas de sens de le mettre en ligne avec deux semaines de décalage."

La télévision va devoir "s'adapter"

Selon le journaliste, la télévision a aussi du potentiel dans le domaine des séries, très convoitées par les plateformes. "Pour les séries, c’est un peu différent. Et encore, même les plateformes en ligne, comme Apple TV entre autres, reviennent au format précédent, c’est-à-dire un épisode par semaine. Pour créer de la fidélisation et du buzz ! On n’a pas besoin d’avoir des dizaines de séries chaque semaine. On a besoin d’avoir une bonne série à laquelle on s’attache et qu’on découvre semaine après semaine."

Ce n'est pas pour autant que la télévision qu'on a connue est restée la même, elle s'est adaptée et devra encore le faire, selon Alain Carrazé : "Netflix a prouvé que le modèle économique de payer pour voir quelque chose qu’on voyait gratuitement jusqu’alors était fiable, viable en tout cas. D’autres vont essayer de s’engouffrer dans la même ligne. Mais ce n’est en aucun cas la mort de la télévision linéaire, simplement le fait qu’elle va devoir s’adapter et changer ses programmes, elle aussi."