"Loki", "Lupin", "L’histoire de Lisey"… On regarde quoi comme séries au mois de juin ?

Franceinfo vous propose comme chaque mois sa sélection de séries, à découvrir à la télévision ou sur les plateformes de SVoD. Fantastique, thriller, aventures... il y en a pour tous les goûts avec quelques pépites à ne pas rater.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Image de la série ''Loki'' sur Disney +. (MARVEL STUDIOS)

À raison d'offrir une grande quantité de nouveautés, le mois de juin se place sous le signe de la diversité en termes de séries : fantastique, thriller, énigmes et aventures sont au programme. Entre deux verres en terrasse, vous pourrez donc, au choix, voyager dans l'espace temps avec le dieu de la malice, jouer des tours avec un gentleman cambrioleur moderne ou encore prendre des cours d'aérobic en body à paillettes. Ou les trois en même temps.

''Loki'', une nouvelle série malicieuse des studios Marvel 

C’est sans doute le méchant préféré de beaucoup de fans de superhéros Marvel. Loki, demi-frère de Thor et dieu de la malice a enfin droit à sa série dérivée : six épisodes qui s’annoncent riches en action et effets spéciaux. Comme la série WandaVision, Loki se déroule après les événements relatés dans le film Avengers : Endgame. Tué par le titan Thanos au début du film Avengers : Infinity War, Loki demeure en vie dans une réalité alternative créée lors d'un retour dans le passé.

C’est à ce moment-là que Loki (Tom Hiddleston) va réussir à récupérer le Tesseract et en profite pour prendre la poudre d’escampette. Mais en voyageant à travers les époques, Loki va perturber la réalité. Une activité peu appréciée par la Time Variance Authority, chargée de protéger la ''fluidité du temps'' qui va arrêter Loki et va lui confier une mission. Mais Loki sera-t-il (cette fois) digne de confiance ?
Loki sera diffusée tous les mercredis à partir du 9 juin sur Disney +

"Lupin", la suite des aventures du gentleman des temps modernes 

Après le succès de la première partie, de nombreux spectateurs l’attendent : la suite de Lupin, série française de Netflix avec Omar Sy, arrive le 11 juin. Cette libre adaptation de l’univers des romans de Maurice Leblanc avait largement séduit lors de sa sortie en janvier dernier. La série coproduite par Gaumont s’était retrouvée en tête des visionnages de la plateforme dans plusieurs pays.

Dans la saison 1, nous découvrions Assane Diop, admirateur d’Arsène Lupin, dans sa quête de justice après que son père a été accusé à tort de vol des années auparavant. Arnaqueur professionnel et génie de l’informatique, Assane mène son enquête avec panache en s’inspirant des combines de son mentor fictionnel Arsène Lupin, notamment son goût pour le déguisement. Dans cette nouvelle saison, le gentleman cambrioleur du XXIe siècle devra redoubler d’ingéniosité pour enfin innocenter son père et vaincre la menace qui pèse sur sa famille.
Lupin partie 2, le 11 juin sur Netflix

''L’histoire de Lisey'', entre thriller et épouvante 

Qui d’autre que le maître de l’horreur pour adapter un de ses romans ? L’histoire de Lisey est une mini-série scénarisée par Stephen King, qui porte ainsi à l'écran son propre roman. À la réalisation, on retrouve également un grand nom, plutôt habitué des salles obscures : le cinéaste chilien Pablo Larraín.

Dans L’histoire de Lisey le spectateur retrouve Lisey Landon (Julianne Moore) deux ans après le décès de son mari, un célèbre écrivain (Clive Owen). Une série d’événements va obliger Lisey à se remémorer des souvenirs de son mari qu’elle avait délibérément occultés et qui vont la mener sur un angoissant jeu de piste. La série laisse planer une ambiance oppressante, où les lignes entre imagination et réel se brouillent.
L'histoire de Lisey, le 4 juin sur Apple TV+

''Sweet Tooth'', une série d’aventure dans un monde dystopique

Pour sa nouvelle série, Netflix nous plonge dans un monde dystopique où subsistent quelques étincelles de magie. Sweet Tooth est adaptée des bandes dessinées de Jeff Lemire publiées par DC Comics. Elle nous embarque dans un monde où une pandémie a favorisé l'apparition mystérieuse de bébés nés mi-humains, mi-animaux. C'est le cas de Gus (Christian Convery), mi-cerf mi-garçon.

Par peur, beaucoup d'humains les craignent et les chassent. Gus a dix ans quand il est menacé par un groupe de traqueurs. Après leur avoir échappé, il se lie d'amitié avec le solitaire Jepperd (Nonso Anozie). Ensemble, ils se lancent dans une grande aventure dans le décor d'une Amérique en ruine. Avec son univers dystopique et son esthétique fantasy, Sweet Tooth flirte avec les codes du programme télé adolescent, dans la lignée d’autres séries phares du catalogue Netflix.
Les dix épisodes seront mis en ligne le 4 juin sur Netflix

''Physical'', une plongée dansante dans les années 80

Nostalgique des années 80, de ses paillettes et de ses collants fluo en lycra ? La série Physical, d'Apple TV+ aborde l’un des symboles de cette période : l'aérobic. À San Diego, en Californie, Sheila (Rose Byrne) est une femme au foyer dépressive, qui partage avec le spectateur sa vision noire du monde. Elle lutte contre ses démons personnels, notamment ses complexes liés à son physique. Elle finit par s'en débarrasser d’une manière inattendue : l’aérobic. Une passion nouvelle qui pourrait également l’aider à régler ses problèmes d’argent. Physical est une série entre comique et drame qui nous fera siffloter nos tubes préférés des années 80.
Physical, le 18 juin sur Apple TV+

''Solos'', de la science-fiction et un casting cinq étoiles

Anne Hathaway, Morgan Freeman, Anthony Mackie, Constance Wu, Dan Stevens, Helen Mirren, Nicole Beharie et Uzo Aduba. Tous sont à l'affiche de Solos, une mini-série de science-fiction diffusée sur Amazon Prime. Un casting cinq étoiles pour ce nouveau programme à visée philosophique. Elle est présentée comme une série d’anthologie : chacun des sept épisodes propose une histoire différente avec un héros en son centre. Mais les personnages ne se la joueront pas vraiment ''solo'' car tous sont bien sûr liés par un fil conducteur. Entre passé, présent et futur, la série promet d’explorer “le sens profond du lien humain à travers le prisme de l'individu”. Tout un programme. Aux manettes, on retrouve David Weil, également showrunner de la série Hunters avec Al Pacino.
Solos, le 25 juin sur Amazon Prime

''Alex Rider'', un James Bond adolescent 

Ceux qui ont dévoré les romans jeunesse d’espionnage d’Anthony Horowitz seront ravis de retrouver leur héros sur petit écran. Alex Rider (Otto Farrant) est un orphelin, élevé par son oncle Ian. Mais un jour, ce dernier meurt dans d’étranges circonstances et Alex est contacté par le MI6, les services secrets britanniques. Ils lui révèlent que son oncle était en fait un espion. Grâce à son potentiel hors du commun, Alex se voit alors proposer d’achever la dernière mission de son oncle et pourra ainsi enquêter sur sa mort.

Les aventures d’Alex Rider avaient déjà été adaptées au cinéma, en 2006 avec Ewan McGregor, mais cela avait été une déception pour le public, comme pour l’auteur, scénariste du film. Cette nouvelle adaptation est une seconde chance pour le jeune espion de séduire les spectateurs. Elle est portée par Guy Burt (The Borgias, Les Médicis), avec la présence d’Anthony Horowitz dans la liste des producteurs.
Alex Rider, le 8 juin sur OCS Max

Et aussi :

Nancy Drew, le 1er juin sur Salto

Mixte, le 14 juin sur Amazon Prime

Elite, saison 4, le 18 juin sur Netflix

Betty, saison 2 dès le 12 juin sur OCS City en US+24

Yellowstone (avec Kevin Costner), saison 2, le 18 juin sur Salto

Vikings, saison 6, partie A, le 5 juin sur Netflix

Le mystérieux cercle Benedict, le 25 juin sur Disney +

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.