Les séries à ne pas manquer au mois d'août

Même durant l'été, le marathon des séries ne s'arrête pas. Le mois d'août 2019 est chargé en sorties; des saisons attendues ou des nouveautés excitantes. Sélection.

Affiche de la série The Righteous Gemstones, réalisée par Danny McBride. Disponible le 19 août sur OCS. 
Affiche de la série The Righteous Gemstones, réalisée par Danny McBride. Disponible le 19 août sur OCS.  (HBO)

Pas de vacances pour les amateurs de série. Ce mois d'août 2019 signe le retour de plusieurs séries attendues, comme la troisième saison de 13 Reasons Why, mais aussi certaines créations inédites, comme The Righteous Gemstones, sur HBO. 

Mindhunter, saison 2

Netflix vient de dévoiler la bande d'annonce de la deuxième saison du thriller psychologique et policier Mindhunter, disponible le 16 août sur la plateforme. Ce trailer angoissant annonce de nouveaux épisodes chargés en frissons.

On retrouve les deux enquêteurs du FBI, Holden Ford et Bill Tench, qui tentent toujours de comprendre et d'appréhender le fonctionnement des sociopathes qui sévissent aux quatre coins du pays. Alors que dans les années 1960, le profilage n'existe pas, ces deux agents - brillamment épaulés par la psychologue Wendy Carr - mettent au point des méthodes révolutionnaires afin d'obtenir des réponses. 

Extrait de la saison 2 de Mindhunter, disponible le 16 août sur Netflix. 
Extrait de la saison 2 de Mindhunter, disponible le 16 août sur Netflix.  (NETFLIX)

Charles Manson, BTK et tuerie d'Atlanta

Pour cette nouvelle saison, de nouveaux criminels passent au radar. On aperçoit Charles Manson, gourou d'une secte appelée la "famille", à l'origine de nombreux massacres perpétrés dans les années 1960. Ses adeptes sont notamment responsables du sauvage assassinat de l'actrice Sharon Tate, l'ex-épouse de Roman Polanski, alors qu'elle était enceinte. On aperçoit aussi Charles Manson et Sharon Tate (interprétée par Margot Robbie) dans Once Upon a Time in... Hollywood, le nouveau long-métrage de Quentin Tarantino, en salle le 14 août.

Dans cette nouvelle saison, on retrouve aussi celui qui s'est lui-même surnommé BTK (pour Bind, Torture, Kill - ligoter, torturer, tuer), né Dennis Rader, terrifiant tueur en série américain. Auteur de dix meurtres commis entre les années 1970 et les années 1990, il ne fut arrêté qu'en 2005, après des années de provocation envers la police. 

Les enquêteurs se penchent aussi sur le cas du "Fils de Sam", de son vrai nom David Berkowitz, un tueur en série qui a terrorisé New-York pendant des années. 

Enfin, le trailer laisse penser que les nouveaux épisodes de la série, co-réalisée par David Fincher et Charlize Theron, vont tourner autour d'une série de meurtres commis à Atlanta. Entre 1979 et 1981, 28 afro-américains, pour la plupart enfants ou adolescents, ont été tués. 

Le premier et le dernier épisodes seront réalisés par David Fincher, le réalisateur de Fight Club, Gone Girl ou encore Seven, spécialiste du genre. En ce qui concerne le reste des épisodes, Andrew Dominik et Carl Franklin sont derrière la caméra. 

Le 16 août sur Netflix 

Dear White People, saison 3 

En plein mois d'août, c'est la rentrée pour les étudiants de Winchester, qui reviennent pour une troisième saison. Dans cette université américaine prisée, les conflits identitaires rythment la vie des étudiants. Les élèves afro-américains - qui évoluent dans un milieu blanc et bourgeois - s'organisent pour faire entendre leur voix et dénoncer le racisme ambiant.

En première ligne, la brillante Samantha White, qui tient une émission de radio, intitulée "Dear White People". Comme l'indique le trailer, c'est désormais son amie Joelle qui prend les manettes du programme engagé. Et cela ne semble pas être le seul changement auquel le campus sera confronté.

Des thématiques modernes et substantielles

Cette série, adaptée d'un film homonyme sorti en 2014 (lui-même tiré d'un livre), aborde avec intelligence et dynamisme différentes thématiques modernes et substantielles, à travers des personnages plein de reliefs, et souvent en quête d'identité (sexuelle, culturelle, professionnelle, ou même sociale). 

Extrait de la troisième saison de Dear White People, disponible le 2 août sur Netflix. 
Extrait de la troisième saison de Dear White People, disponible le 2 août sur Netflix.  (LARA SOLANKI/NETFLIX)

Chaque épisode (appelés chapitres, dix par saison) est consacré à un personnage. Ce procédé permet de nuancer les prises de position, d'appréhender les problématiques dans leur complexité et avec perspective. 

L'humour et même parfois la légèreté - propre aux séries qui prennent place dans un campus - n'enlèvent rien au message politique porté par le créateur engagé de la série , Justin Simien. 

Le 2 août sur Netflix 

The Righteous Gemstones, saison 1 

Le 19 août, OCS diffuse une série inédite au concept original, The Righteous Gemstones. Créée, écrite, produite et jouée par Danny McBride (Eastbound and Down, Vice Principals), la série met en scène une riche famille de télévangélistes américains, les Gemstones.

Extrait de la série The Righteous Gemstones, créée par Danny McBride. 
Extrait de la série The Righteous Gemstones, créée par Danny McBride.  (HBO)

Le patriarche, interprété par l'excellent John Goodman (aperçu dans The Big Lebowski), est une vedette crapuleuse bien décidée à rester à la tête de son empire. Il se retrouve menacé par son premier fils, Jesse, interprété par Danny McBride lui-même. L'ainé désire sortir de l'ombre de son père et devenir une star mondiale à son tour. 

La famille est complétée par un deuxième frère, Kelvin, interprété par Adam DeVine, et une soeur, Judy (Edi Patterson), une femme bridée dans un clan très masculin, voire masculiniste.

Argent, armes et religion

La série crée déjà la polémique outre-atlantique. Si elle tourne en dérision la religion, son co-producteur Jody Hill a aussi annoncé qu'elle comportait de nombreuses scènes de nudité masculine. 

Danny McBride s'est déjà justifié dans les médias américains en affirmant que "le but n'est pas de démonter quoique ce soit. Il s'agit d'hypocrites, des personnes qui se présentent d'une façon et qui agissent d'une autre. Je ne pense pas que cela soit propre au monde de la religion, mais simplement au monde dans lequel nous vivons". 

Argent, armes, religion et personnages cupides et malhonnêtes... Autant d'éléments réunis dans la première saison, composée de 9 épisodes, qui s'annonce être un comédie déjantée à l'américaine. 

Le 19 août sur OCS/HBO

13 Reasons Why, saison 3 

C'est une bonne nouvelle pour les (nombreux) fans de la série. La plateforme Netflix vient d'annoncer que la troisième saison de 13 reasons Why serait disponible dès le 23 août. Une première bande d'annonce a été publiée, levant le voile sur l'intrigue de ces nouveaux épisodes. 

C'est la voix de la défunte Hannah Baker; qui se suicide dans la première saison, qui commente les images inquiétantes. "Je peux vous dire une chose sur les élèves du lycée Liberty, ils sont liés par leur secret, liés et transformés à tout jamais ", peut-on l'entendre dire. 

Après de nombreuses polémiques, liées à une possible augmentation du taux de suicide après la diffusion de la série, Netflix a décidé, deux ans après sa diffusion, de supprimer la scène dans laquelle Hannah Baker met fin à ses jours en se taillant les veines. 

Voir cette publication sur Instagram

See ya August 23rd

Une publication partagée par alisha ilhaan bø (@alishaboe) le

Nouveau mort, nouvelle énigme

Il y a fort à parier que cette nouvelle saison de la teen-série à succès s'éloigne encore du personnage d'Hannah pour se concentrer sur d'autres jeunes, et leurs secrets bien gardés. 

Dans cette sombre bande-d'annonce, on aperçoit Clay, Justin et Jessica, entourés de leurs amis, aux funérailles de Bryce Walker, leur camarade de lycée et personnage important de la série. "Qui a tué Bryce Walker?" interroge le trailer. Réponse le 23 août. 

Pour ce qui est de la suite, Netflix a déjà annoncé qu'il y aurait bien une quatrième saison, axée sur l'obtention du diplôme et la fin du lycée. 

13 Reasons Why, Saison 3, disponible le 23 août sur Netflix