Le coronavirus empêchant le tournage, la saison 2 de la série de Netflix "Messiah" est abandonnée

Selon Tomer Sisley, l'un des acteurs principaux de la série "Messiah", la pandémie de coronavirus rend impossible le tournage prévu cet été de la saison 2.

L\'acteur belge Mehdi Dehbi joue le personnage messianique de la série \"Messiah\" sur Netflix.
L'acteur belge Mehdi Dehbi joue le personnage messianique de la série "Messiah" sur Netflix. (NETFLIX)

Mauvaise nouvelle pour tous ceux qui attendaient avec impatience le retour du Messie sur Netflix : la série Messiah, restera inachevée. C'est ce qu'a annoncé sur Instagram Tomer Sisley, qui joue un des rôles principaux de ce thriller politico-religieux dont la première saison avait créé une polémique.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie en France dans notre direct 

"La saison 2 de Messiah devait se tourner à Rome... Les temps sont dingues et nous empêchent de la tourner cet été. Elle n'existera donc malheureusement pas et nous en sommes tous extrêmement peinés", a annoncé (en anglais) jeudi 26 mars l'acteur et humoriste français. Il souligne que la série "n'a laissé personne indifférent, moi le premier, et j'y ai pris un plaisir immense". "Je vous promets d'autres projets au moins aussi intenses dès que nous serons sortis de cette situation mondiale dramatique", a-t-il lancé aux fans de Messiah, les appelant à rester confinés.

Voir cette publication sur Instagram

I am sorry for all the Messiah fans over the world. Times are crazy. Season 2 was supposed to take place in Rome and we would all have loved to pursue this wonderful adventure, but as we know, times are crazy right now... Season 2 is not happening. Thank you for your support, thank you for your letters, thank you for your passion. I had a blast interpreting this part. Aviram will stay with me for very long. Thank you for your love. I promise we will come back with something at least as exciting as this wonderful show once this worldwide virus is beaten. Love you. #michaelpetroni I am very proud to know you!!! James McTeighe and Kate Woods, thank you for your trust and talent. @michellemonaghan @johnortiz718 @sound_speed @wiltraval @stefanialavieowen @sayyidelalami @therealmpagehamilton #mehdidehbi #philipbakerhall @fares_landoulsi Realy loved working with you guys. See you soon... La saison 2 de Messiah devait se tourner à Rome... Les temps sont dingues et nous empêchent de la tourner cet été. Elle n’existera donc malheureusement pas et nous en sommes tous extrêmement peinés. Merci à tous les fans pour vos messages, vos lettres, et votre passion. Cette série originale n’a laissé personne indiffèrent, moi le premier, et j’y ai pris un plaisir immense. Aviram restera longtemps avec moi. Je vous promets d’autres projets au moins aussi intenses dès que nous serons sortis de cette situation mondiale dramatique. Bon courage à tous dans votre confinement. Le plus important maintenant c’est : #restezChezVous MERCI MERCI MERCI A TOUS!!!!! ❤️

Une publication partagée par Tomer Sisley (@tomersisley) le


Selon le magazine spécialisé Variety, Netflix ne se sentait pas de produire une série qui se déroule dans tant de lieux différents dans le monde étant donné la pandémie actuelle de Covid-19.

L'histoire de l'apparition d'un mystérieux leader au Moyen-Orient

La série raconte l'histoire de l'apparition au Moyen-Orient d'un mystérieux personnage aux accents prophétiques (joué par l'acteur belge Mehdi Dehbi), sur lequel un agent de la CIA (incarné par Tomer Sisley) va être chargé de mener l'enquête.



S'agit-il d'un sage, d'un manipulateur de génie ou d'un phénomène politique monté de toutes pièces ? La série proposait d'imaginer comment le monde actuel réagirait à l'émergence d'un tel individu diffusant son message via les réseaux sociaux, entre "fake news", propagande et fils d'infos à flux tendu.

Diffusée depuis le 1er janvier sur Netflix, la première saison de Messiah avait fait scandale avant même sa mise en ligne en raison de son scénario jugé par certains blasphématoire (une pétition l'accusant de "propagande maléfique et anti-islamique" avait même été lancée pour exiger son retrait). La série s'abstenait pourtant de spécifier explicitement quelle religion revendiquait le mystérieux leader.