Découvrez Laurent Lafitte en Bernard Tapie dans la première bande annonce de la minisérie de Netflix

Le comédien Laurent Lafitte s'est glissé dans la peau de Bernard Tapie pour les besoins d'un biopic en sept épisodes sur l'homme d'affaires, produit par Netflix, qui promet d'être l'une de séries évènements de la rentrée.
Article rédigé par franceinfo Culture
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le comédien Laurent Lafitte dans la peau de Bernard Tapie dans un "biopic fictionnel" en sept épisodes de Netflix. (MARIE GENIN - NETFLIX 2023)

"Moi, je fonce tout droit, sans me retourner, sans regarder dans le rétroviseur, toute ma vie", assure Bernard Tapie dans la première bande annonce de la minisérie qui lui est consacrée, attendue sur Netflix le 13 septembre. L’homme d’affaires qui est mort en octobre 2021 d'un cancer à l'âge de 78 ans, y est incarné par le comédien Laurent Lafitte, tout à fait convaincant, avec l’aide de quelques perruques.

Dans la bande annonce, sonorisée par Love Me, le hit de Michel Polnareff, cette personnalité haute en couleur, qui a marqué la vie publique française pendant une trentaine d'années, multiplie les coups de gueule et les phrases définitives comme : "Souvenez-vous bien de ce nom (le sien ndlr), parce qu’il y aura un avant et un après" ou "T’oublies un tout petit détail : je suis indestructible."

Ce "biopic fictionnel" se penche sur "le mythe Tapie"

Avec ce "biopic fictionnel" en sept épisodes signé Tristan Séguéla et Olivier Demangel, Netflix se penche sur le mythe Tapie. La plateforme de streaming entend en effet retracer "le destin romanesque d’un personnage hors du commun", de son ascension à sa chute, ou comment "un homme ordinaire à l’ambition sans bornes devient l’une des personnalités publiques les plus controversées de France", indique le synopsis.

Homme d'affaires, ministre, acteur, chanteur, patron de presse et dirigeant de l'Olympique de Marseille et devenu de ce fait héros de la cité phocéenne, Bernard Tapie, un temps érigé en symbole de la réussite sociale, avait été rattrapé par les ennuis judiciaires et avait connu la prison. Pour donner corps à ce parcours hors normes, Laurent Lafitte de la Comédie-Française donne la réplique à Joséphine Japy (Dominique Tapie, son épouse) ainsi qu'à Fabrice Luchini et Camille Chamoux. 

La famille de Tapie opposée à ce biopic

Dévoilée à la mi-avril au festival Canneseries où le public a semblé apprécier les deux premiers épisodes, cette série déplaît fortement en revanche à la famille de Bernard Tapie. En mars, au micro de RTL, sa veuve Dominique s’est indignée, rappelant que de son vivant, Bernard Tapie s’était dit opposé à l’idée d’une série sur sa vie. "Si quelqu'un doit raconter son histoire, ce sera mon fils Laurent", avait-elle déclaré, sans plus de précision. Sa fille Sophie Tapie a également montré son irritation mi-avril sur Instagram, contestant l'image d'"arnaqueur" de son père développée par la série et estimant que "l'irrespect n'a pas de limite". 

Dans un entretien réalisé quelques mois avant sa mort dans Nice-Matin et Var-Matin, Bernard Tapie avait effectivement dit clairement son opposition à ce biopic. "J'étais contre. C'est le fils d'un copain (Tristan Séguéla est le fils du publicitaire Jacques Séguéla, ndlr). Le faire sans me demander mon accord de principe, ce n'est pas très bien. Il y a des choses qu'on ne fait pas. Qu'il y ait des documentaires, c'est autre chose, mais emprunter mon nom, c'est un peu lourd", avait-il dit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.