Coup d'envoi de la plateforme Salto : trois offres et des séries inédites à découvrir

Créée par France Télévisions, TF1 et M6, la dernière-née des plateformes de streaming proposera 10.000 heures de programmes dont des séries inédites, certaines disponibles dès son lancement mardi. Tour d'horizon de celles qui ont été remarquées au festival Canneseries.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Salto (France Télévisions)

Lancée mardi 20 octobre 2020, Salto est accessible dans un premier temps via le site Salto.fr et des applications dédiées. La plateforme met à disponibilité tout son catalogue en illimité, plus les grandes chaînes de la TNT (groupes TF1, M6 et France TV) ainsi que des chaînes thématiques en live et en replay, "les grandes séries TV françaises et internationales en avant-première et en saisons intégrales, et un large catalogue jeunesse, séries, documentaire, cinéma en illimité", peut-on lire sur le site. Le service proposera des films cultes, des reportages, du sport mais aussi de la téléréalité. La plateforme, destinée à un public français, est enrichie de "recommandations éditoriales" pour s'orienter si l'on recherche de l'humour, de l'évasion, des contenus instructifs. On peut y trouver des coups de cœur de célébrités, des classifications de programmes parfois insolites ou humoristiques... Tout est accessible en HD sur TV connectée, ordinateur, mobile et tablette, "sans engagement, annulable à tout moment".

Côté tarifs, trois offres sont disponibles : une offre solo (un utilisateur) à 6,99 euros, une offre duo (deux utilisateurs simultanés) à 9,99 euros, et enfin une offre tribu (quatre utilisateurs simultanés) à 12,99 euros par mois, avec à chaque fois un mois d'essai. L'objectif est de séduire toutes les générations, et autant les utilisateurs en solo que les familles. Côté programmes, la plateforme promet "plus de 10 000 heures de séries, films, documentaires et programmes jeunesse en streaming". On y découvrira notamment cinq séries inédites repérées lors du festival CannesSéries en octobre, l'occasion de retrouver l'actrice Kirsten Dunst et la chanteuse Beth Ditho dans l'une d'entre elles.

"Cryptid"

Une BO punchy, une ambiance mystérieuse et de jeunes acteurs "cool" : c'est la recette de cette série suédoise de dix épisodes de 20 minutes, sélectionnée dans la catégorie "séries courtes" à Canneseries. Série d'horreur pour ado au ton décalé, Cryptid se déroule dans un lycée où les élèves vont être victimes d'événements mystérieux. "Il y a quelque chose qui se cache sous la surface mais on ne sait jamais quoi", raconte le réalisateur David Berron. C'est l'auteur de BD franco-belge Sylvain Runberg, connu pour avoir adapté la trilogie Millennium de Stieg Larsson en bande dessinée, qui a eu l'idée du scénario.

"Quiz"

Mini-série britannique en trois épisodes, Quiz est une comédie inspirée du jeu Qui veut gagner des millions?. Ecrite par James Graham (Brexit: The Uncivil War) et mise en scène par Stephen Frears, la série raconte l'histoire vraie de Charles Ingram, qui a remporté le jackpot en 2001 en trichant et a été condamné par la justice avec sa femme Diana. "L'un des défis de cette série était de rappeler aux téléspectateurs que ce jeu, à sa sortie il y a 20 ans, était exaltant, incroyable et novateur, notamment par sa qualité technique", explique James Graham. "Le jeu était un véritable événement télévisuel, quelque chose à ne pas rater" et "beaucoup de gens ignorent le scandale qu'il y a eu autour de ce groupe de gens", estime pour sa part l'actrice qui interprète Diana Ingram, Sian Clifford, vue notamment dans la série Fleabag.

"The Sister"

Encore une mini-série britannique, en 4 épisodes, The Sister est l'adaptation par Neil Cross (créateur de Luther) de son propre livre, paru en France sous le titre L'homme qui rêvait d'enterrer son passé. "C'est un thriller psychologique avec une pointe de surnaturel", détaille la productrice Kate Harwood. Toute en tension, cette série qui se déroule sur trois époques différentes, s'intéresse à Nathan (joué par Russell Tovey, vu notamment dans Years and Years) qui mène une vie de famille parfaite quand une vieille connaissance ressurgit, créant le chaos dans son existence et le forçant à revivre des événements passés.

"On becoming a God in central Florida"

Cette série américaine sortie en 2019, qui compte dix épisodes dans sa première saison, est une comédie noire située dans les années 90, réunissant Kirsten Dunst, Alexander Skarsgård et l'ex-chanteuse de Gossip, Beth Ditto. Dans le rôle principal, Kirsten Dunst interprète une employée de parc aquatique, Krystal Stubbs, qui va monter en grade dans les rangs de la Founders American Merchandise (FAM), une obscure organisation financière qui escroque ses clients via des systèmes pyramidaux. "Le scénario ne ressemblait à rien de ce que j'avais lu, même au cinéma, j'étais très enthousiaste et c'était un personnage que je me voyais jouer dans la durée", raconte Kirsten Dunst.

"C'est comme ça que je t'aime"

Série québecoise en dix épisodes de 45 minutes, présentée à la Berlinale, C'est comme ça que je t'aime est aussi une comédie grinçante. Entre scènes trash et humour potache, cette série aux accents féministes suit deux couples au bord de la rupture dans une banlieue québecoise des années 70. De fil en aiguille, leurs problèmes conjugaux vont les amener à devenir des criminels parmi les plus recherchés de l'histoire du crime organisé de la région de Québec.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.