Seconde Guerre mondiale : le Mémorial de la Shoah découvre des photos inédites d'une rafle oubliée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Mémoire : des photos inédites racontent une rafle oubliée
France 3
Article rédigé par
L. Nahan, S. Desjars, H. Pozzo, E. Dellevoye, M. Woerth, B. Boussouar, P. Limpens - France 3
France Télévisions

Des photos inédites retrouvées par le Mémorial de la Shoah retracent la journée du 14 mai 1941, durant laquelle a eu lieu la première arrestation de Juifs à Paris.  

Le gymnase Japy qui fait aujourd'hui le bonheur des Parisiens a connu des heures plus sombres. Le 14 mai 1941, des visages s'inquiets s'affichent aux fenêtres. À l'intérieur sur les gradins, 800 hommes sont parqués, des Juifs étrangers établis en France. Tous ont reçu un billet vert, une convocation par l'administration francaise, qui souhaite examiner leur situation. Le piège se referme alors sur eux : dans ce gymnase comme dans d'autres lieux parisiens, une rafle qui ne dit pas son nom va avoir lieu.

"Ma mère, qui a toujours eu de la prémonition, a dit à mon père ‘n’y va pas, n’y va pas ! C’est un piège !’ Et mon père a dit ‘mais je ne risque rien’. Il faisait confiance au pays des droits de l’homme", se souvient Rachel Jedinak, qui avait 7 ans le 14 mai 1941. Le père de Rachel Jedinak avait fait la guerre auprès des Francais en 1939. 

3 747 hommes partis vers les camps 

80 ans aprés la rafle du billet vert, des photos resurgissent du passé. Elles ont été retrouvés par hasard aux mains de collectionneurs privés. 98 clichés rares, pris par un photographe allemand embauché pas les nazis. Seules six avaient été publiées par les SS à l’époque, les autres ont été censurées. Au total, 3 747 hommes de 18 à 60 ans ont été raflés ce jour, avant de partir vers les camps de la mort. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.