Samsung va sortir son nouveau téléphone en avril

Le Galaxy S4 présente des fonctions originales comme la reconnaissance des gestes ou des mouvements oculaires.

Un homme tient un Galaxy S4, lors de sa présentation par le constructeur sud-coréen Samsung, à New York (Etats-Unis), le 14 mars 2013.
Un homme tient un Galaxy S4, lors de sa présentation par le constructeur sud-coréen Samsung, à New York (Etats-Unis), le 14 mars 2013. (DON EMMERT / AFO)

Samsung a fait les choses en grand : pour annoncer le lancement de son nouveau smartphone haut de gamme, le Galaxy S4, jeudi 14 mars, le sud-coréen s'est installé au Radio City Music Hall de New York et a retransmis l'événement en direct à Time Square. 

Avec le S4, qui sera mis sur le marché fin avril, le groupe, numéro 1 mondial des smartphones, mise sur des fonctions originales pour renforcer la pression sur son concurrent Apple et son iPhone. Samsung met l'accent sur les capacités logicielles du nouvel appareil, "qui peut vraiment comprendre ce qui se passe autour de lui", explique un responsable marketing de Samsung aux Etats-Unis.

Reconnaissance du mouvement des yeux

Le nouveau terminal est "plus fin, plus fort", affirme le responsable de la division de téléphonie mobile de Samsung. Côté technique, le Galaxy S4 est équipé d'un appareil photo numérique de 13 mégapixels et d'un grand écran de 5 pouces (12,7 cm). Celui-ci est tactile mais il peut aussi réagir à un mouvement de la main sans contact. Utile par exemple si on a les mains mouillées. 

Le Galaxy S4 est également capable de reconnaître les mouvements oculaires, pour interrompre des vidéos quand l'utilisateur regarde ailleurs, et les reprendre quand son regard revient sur l'écran. Ce dispositif permet aussi de faire défiler l'écran ou remonter automatiquement le texte d'un email ou d'une page internet.

Pour les voyageurs, il incorpore un traducteur automatique pour le texte et la voix. Il est disponible en plusieurs langues comme l'anglais, le français, l'allemand, l'italien, le chinois, le japonais, l'espagnol ou le portugais.