Quand la BNF se met à l'heure du numérique

La BNF a entamé des procédures de numérisation de ses ouvrages les plus précieux pour conserver des originaux forcément fragiles.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est à Paris au siège de la Bibliothèque Nationale de France que la plupart des trésors de la littérature sont conservés. Des trésors qu'il convient de chouchouter, de bien traiter sous peine que le temps ne les use. Exemple avec l'original du premier Code civil de Napoléon, l'exemplaire qui appartenait à l'empereur en personne. Ou encore un exemplaire des Fleurs du Mal de Charles Beaudelaire avec des annotations de l'écrivain français.

La numérisation va rendre accessibles ces ouvrages

Mais pour éviter de "fatiguer" les originaux, des opérations de numérisations sont décidées. Un véritable travail de fourmi qui peut durer une semaine. "L'important de la numérisation c'est que l'on peut zoomer sur l'image. Ce qui fait ressortir des détails qui, à l'oeil nu, ne sont pas aussi apparents", admet Audrey Douton chargée de la numérisation. L'ensemble des ouvrages numérisés est accessible sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF disponible sur Internet.

Le JT
Les autres sujets du JT