Pourquoi Facebook surveille vos conversations privées

Le plus grand réseau social du monde garde un œil sur vos chats pour guetter les activités criminelles.

Les cinq pays où les connexions au site sont les plus nombreuses actuellement sont le Brésil, l\'Inde, l\'Indonésie, le Mexique et les Etats-Unis.
Les cinq pays où les connexions au site sont les plus nombreuses actuellement sont le Brésil, l'Inde, l'Indonésie, le Mexique et les Etats-Unis. (MARTIN BERNETTI / AFP)

Facebook en sait toujours plus sur vous. Le réseau social a notamment un œil sur vos chats. Le but ? Surveiller les activités criminelles et notamment les prédateurs sexuels, raconte le site spécialisé Mashable (lien en anglais).

La plate-forme scanne les discussions et repère les échanges d'informations personnelles et les propos incorrects. Le site américain précise que le logiciel porte une attention particulière aux utilisateurs dont les données de profil pourraient être fausses, et s'intéresse aux échanges entre deux personnes qui n'ont pas de relation bien établie sur le réseau, ou qui ont une grande différence d'âge. Lorsque le programme signale une activité anormale, un employé de Facebook s'empare de l'affaire et décide s'il faut ou non alerter la police. En revanche, Mashable ignore combien de temps l'entreprise de Mark Zuckerberg conserve les discussions.

Facebook, déjà critiqué pour la gestion chaotique des données privées de ses utilisateurs, se défend. Le réseau affirme qu'il n'a "jamais voulu mettre en place un environnement où [nous avons] des employés qui regardent les communications privées". C'est pour cela qu'il dit utiliser un logiciel de repérage avec un taux d'erreur très faible. Une explication déjà donnée par Joe Sullivan, chef du bureau de sécurité du groupe dans une interview à l'agence Reuters (lien en anglais).