Cet article date de plus de six ans.

Sextos, "selfie" dénudé et insultes sur Instagram : James Franco dans tous ses états

L'acteur de la saga "Spider-Man" attire l'attention pour ses clichés et ses propos sur les réseaux sociaux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
James Franco lors de la première de son film "Palo Alto", à Los Angeles (Etats-Unis), le 5 mai 2014. (KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

James Franco et son comparse, l'acteur Seth Rogen, chevauchant langoureusement sur une moto pour parodier Kayne West et Kim Kardashian dans le clip Bound 2, c'était encore drôle. Une sorte de parenthèse ludique et potache entre les tournages de films à gros budgets, type Le monde fantastique d'Oz ou Spider-Man, et ceux de films d'auteurs, genre 127 heures ou Harvey Milk. Une dichotomie qui se retrouve dans son parcours : James Franco a aussi été prof à la faculté de New York, NYU, mais aussi étudiant à Columbia, où il a validé une maîtrise, section Beaux-Arts, et à Yale, pour un doctorat en anglais et en cinéma.

Mais depuis quelques semaines, rien ne va plus chez l'acteur, âgé de 36 ans. Serait-il atteint du syndrome Shia LaBeouf ? Cette maladie qui touche des talents prometteurs qui, du jour au lendemain, craquent et font un peu n'importe quoi. Francetv info revient sur les bizarreries de James Franco. 

Il se la joue peintre maudit

James Franco n'est pas seulement acteur, réalisateur, écrivain et scénariste, il s'est aussi lancé dans une carrière de peintre. En octobre 2013, la boutique Colette, à Paris, a accueilli quelques toiles et des vidéos dans l'exposition The Animals. Une performance qui n'aura pas convaincu François Chevalier, de Télérama, "Veut-il démontrer que l'art contemporain est une vaste supercherie ? Auquel cas, avec des prix allant de 1 700 à 6 200 euros la croûte, c'est un coup de maître", écrit le journaliste. Mais ce n'était qu'un début.

Sur son compte Instagram, le natif de Palo Alto (Californie) dévoile ses dernières œuvres de nus inspirées de son acolyte Seth Rogen et exposées à Los Angeles. Côté art, à vous de voir, côté symbole, Le Nouvel Obs explique que James Franco "soigne décidément son statut d’icône gay : difficile de trouver hétéro plus gay luron". Le modèle lui-même a affirmé, dans l'émission Late Night with Jimmy Fallon, sur la chaîne américaine NBC,  ne pas vraiment savoir pourquoi James Franco a réalisé ces peintures. Il ajoute même qu'il n'a pas osé lui poser la question, craignant la teneur de sa réponse, comme le rapporte MTV (article en anglais).

Il multiplie les "selfies"

Si vous faites partie des 2 millions de "followers" de James Franco sur Instagram, vous ne manquez rien de ses autoportraits en tout genre : lui au lit réveillé, lui au lit en train de manger, lui au lit en train de dormir... Pour les non-Francophiles, Buzzfeed (lien en anglais) en a fait une petite sélection. Dans une interview accordée début avril au Daily Beast (en anglais), l'acteur se justifie en expliquant qu'il est un "performer" et qu'il cherche les "interactions". Le dernier "selfie" en date a fait davantage sensation. James Franco pose quasiment nu, la main glissée dans son boxer. La photo a très vite tourné, même si l'acteur l'a finalement retirée de son compte Instagram.

Sur le plateau du talk-show de David Letterman, sur la chaîne américaine CBS, le 8 mai, James Franco prend un peu de recul avec ces autoportraits dont il raffole. Il explique que c'est juste "quelque chose de drôle" dédié à ces fans. Et d'ajouter que ceux qui se sentent provoqués ne sont pas obligés de le suivre sur Instagram.

Il drague une mineure  

Début avril sont mises en ligne anonymement sur Imgur.com des captures d'écran d'un échange privé, sur Instagram puis par textos, entre James Franco et une mineure de 17 ans, rencontrée lors d'une séance de dédicaces. 

Capture d'écran (IMGUR.COM)

James Franco, interviewé sur un plateau de télévision, se dit gêné. Selon lui, il "s'est fait piéger par les réseaux sociaux".

Mais certains sites, comme le rapporte Le Parisien, s'interrogent sur un éventuel coup marketing. Car l'acteur est aussi en pleine tournée de promotion de son film Palo Alto, extrait de son livre du même nom. 

Il insulte un critique du "New York Times" 

James Franco perd son sang-froid. Alors qu'il joue actuellement à Broadway, à New York, dans une pièce adaptée du roman Des souris et des hommes, de John Steinbeck, il a  très mal vécu les critiques d'un journaliste du New York Times sur son jeu d'acteur. James Franco le qualifie, sur son compte Instagram, "d'idiot" et de "petite salope". Message qui sera également retiré, mais trop tard.

Et l'artiste hyperactif semble avoir encore des ressources pour attirer l'attention. L'animateur Dave Franco, questionné sur les derniers "selfies" de son frère, juge qu'"en comparaison avec d’autres choses bizarres qu’il a faites, c’est un acte plutôt normal", relate le journal Metro Montréal. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.