Cet article date de plus de huit ans.

Jean-Luc Delarue sera jugé pour acquisition et détention de cocaïne

L'animateur et producteur est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Nanterre dans le cadre d'une vaste affaire de trafic de stupéfiants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le producteur-animateur Jean-Luc Delarue, le 24 février 2011 à Quimper (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)

Il était considéré comme le plus gros client de ce trafic. L'animateur et producteur Jean-Luc Delarue, qui a annoncé le 2 décembre dernier souffrir d'un cancer de l'estomac, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour acquisition et détention de cocaïne dans le cadre d'une vaste affaire de trafic de stupéfiants. La date de son procès n'a pas encore été arrêtée, mais il devrait avoir lieu fin juin ou début juillet.

Une enquête déclenchée par un appel anonyme

A ses côtés sur le banc des prévenus, six personnes soupçonnées d'avoir organisé ce trafic de cocaïne et douze autres clients qui utilisaient leurs services. Un autre garçon, mineur au moment des faits, sera poursuivi devant le tribunal pour enfants de Nanterre.

L'enquête de la police débute en septembre 2009 par un appel anonyme faisant état d'un trafic de cocaïne et de cannabis dans les Hauts-de-Seine et à Paris, dirigé, par téléphone, par un homme surnommé "KIKS". 

Un réseau très organisé

En juillet 2010, le placement sur écoute de "KIKS" permet de mettre au jour un trafic de cocaïne bien organisé.

Les commandes se font par SMS, elles ne sont jamais inférieures à 2 grammes de poudre blanche et elles sont toujours envoyées aux membres du réseau avant 18 heures. Selon les écoutes téléphoniques, une quarantaine de personnes s'approvisionnent via ce réseau.

Vingt grammes de cocaïne par semaine

Jean-Luc Delarue passe ses commandes par l'intermédiaire d'une jeune femme qu'il a rencontrée lors d'un vernissage. Le 14 septembre 2010, il est interpellé à son domicile parisien. Quinze grammes de cocaïne sont saisis par les enquêteurs. En janvier 2011, le présentateur est mis en examen. Lors de ses auditions, il reconnaît les faits, avoue être un gros consommateur de cocaïne depuis plusieurs années, avec une consommation moyenne de 20 grammes par semaine.

Retiré des plateaux-télé et sous chimiothérapie, Jean-Luc Delarue, 47 ans, a déjà fait une croix sur son passé de cocaïnomane, préférant désormais concentrer ses forces sur son rétablissement. Fin janvier lors du défilé Dior, il était apparu les traits tirés et le visage très amaigri mais tâchait de garder le sourire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.