Cet article date de plus de sept ans.

Une nouvelle restauration au château de Fontainebleau : le boudoir turc

Le château de Fontainebleau présente une nouvelle restauration, après celle du Théâtre Impérial. Il s'agit cette fois du boudoir turc de Marie-Antoinette et Joséphine.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Capture d'écran France 3)
Ce fut un caprice exaucé par Louis XVI. Tout juste âgée de 22 ans, Marie Antoinette désira qu'on lui créé un boudoir turc, le plus vite possible. Dès lors, des ouvriers travaillèrent jour et nuit pour exaucer son souhait, sous la houlette des meilleurs artistes de l'époque. Au XVIIIème siècle, les turqueries royales étaient à la mode, et la jeune reine avait un goût prononcé pour l'exotisme. Il existait d'ailleurs deux autres boudoirs turcs à Versailles, aujourd'hui disparus. Plus tard, l'impératrice Joséphine ajouta des meubles précieux.

Pour restaurer cette pièce intime du château de Fontainebleau, un appel à mécénat a été lancé en 2012, avec succès, 370 000 euros ont été récoltés pour compléter la subvention de l'Etat. Il a fallu redonner des couleurs aux décors peints, rénover les mobiliers précieux, refaire des étoffes. Ainsi un atelier de soierie lyonnais a confectionné du velours de soie aux motifs islamiques, un travail qui a duré quinze mois.

Le reportage d'I. Baechler, J.M. Lequertier, J. Pires :

Le château de Fontainbleau et son boudoir turc sont ouverts au public tous les jours sauf le mardi. Renseignements au 01 60 71 50 60.   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.