Patrimoine : à la découverte des forteresses de Thiérache

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Le 13 Heures du 25 avril vous fait découvrir les célèbres églises fortifiées de la Thiérache, un territoire situé entre les Hauts-de-France et la Belgique, qui était autrefois une terre de passage. Des joyaux de briques et de pierres aux allures de forteresses, édifiées au XVIe siècle. -
Patrimoine : à la découverte des forteresses de Thiérache Le 13 Heures du 25 avril vous fait découvrir les célèbres églises fortifiées de la Thiérache, un territoire situé entre les Hauts-de-France et la Belgique, qui était autrefois une terre de passage. Des joyaux de briques et de pierres aux allures de forteresses, édifiées au XVIe siècle. - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - C.Colnet, M.Mouamma, A.Martin, images drone : Jugurtha Sahraoui
France Télévisions
France 2
Le 13 Heures du mardi 25 avril vous fait découvrir les célèbres églises fortifiées de la Thiérache, un territoire situé entre les Hauts-de-France et la Belgique, qui était autrefois une terre de passage. Des joyaux de briques et de pierres aux allures de forteresses, édifiées au XVIe siècle.

À première vue, leurs silhouettes robustes rappellent celles des châteaux-forts. Mais ce sont pourtant bien des églises fortifiées. En Thiérache, dans le département de l’Aisne, chaque village ou presque a la sienne, comme à Plomion (Aisne), 500 habitants. "À l’époque, au XVIe siècle, il a fallu se protéger, on a transformé une église qui existait déjà pour lui donner des allures de forteresse", explique Christian Vanneau, président de la Société archéologique et historique de Vervins et de la Thiérache. 

Les habitants se réfugiaient dans leur lieu de culte  

Pour se mettre à l’abri des pillards, les habitants font de leur lieu de culte une place forte, en accord avec le clergé. Tout est prévu pour arrêter l’ennemi, comme une trappe cachée dans le plafond. Les gardes pouvaient sonner l’alerte en cas d’attaque. Jusqu'à 2 000 habitants venaient alors se réfugier dans les étages, et cela pouvait durer plusieurs jours. Pour les visiteurs, c’est une plongée saisissante dans une période tourmentée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.