Les terres et mers australes françaises obtiennent leur inscription au patrimoine mondial de l'Unesco

Ces territoires comptent notamment la plus forte concentration d'oiseaux marins au monde et abritent des paysages volcaniques prodigieux. 

Un aperçu de l\'île de la Possession dans l\'archipel des Crozet, le 1er juillet 2007.
Un aperçu de l'île de la Possession dans l'archipel des Crozet, le 1er juillet 2007. (MARCEL MOCHET / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les terres et mers australes françaises sont désormais inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco, annonce l'organisme, vendredi 5 juillet. Ces territoires comptent notamment la plus forte concentration d'oiseaux marins au monde et abritent des paysages volcaniques prodigieux.

Ils incluent l'archipel Crozet, les îles Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam et s'étendent sur près de 673 000 km², essentiellement marins, qui correspondent au périmètre de la Réserve naturelle des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), l'une des plus grandes aires marines protégées à l'échelle mondiale, créée en décembre 2016 par Ségolène Royal, alors ministre de l'Ecologie. 

Certaines de ces îles sont interdites d'accès, d'autres, disposant de bases scientifiques, sont uniquement accessibles par la rotation du navire ravitailleur des TAAF, le Marion Dufresne. Les TAAF accueillent moins de 200 habitants. La décision d'inscrire cette région au classement de l'Unesco été prise par les 21 Etats membres du Comité du patrimoine mondial pour les biens naturels, réunis actuellement à Bakou (Azerbaïdjan).

La France compte désormais 45 sites classés à l'Unesco, dont six sites classés au titre du patrimoine naturel, après le golfe de Porto en Corse, les lagons de Nouvelle-Calédonie ainsi que les pitons, cirques et remparts de l'Ile de La Réunion, ou encore la chaîne des Puys, en Auvergne, et le site du mont Perdu, dans les Pyrénées (également classé site culturel).

Plusieurs autres sites ont été honorés, dont le parc national du Vatnajökull (Islande) le patrimoine naturel et culturel de la région d’Ohrid (Macédoine du Nord), le sanctuaire d’oiseaux migrateurs du littoral de la mer Jaune et du golfe de Bohai (Chine), les forêts hyrcaniennes en Iran, les sites de métallurgie ancienne du fer au Burkina Faso ou la ville de Babylone (Irak).