Cet article date de plus de huit ans.

L’association "La mine et les hommes" manque de bras

Le musée de la mine de Blanzy en Saône-et-Loire permet aux visiteurs de découvrir la vraie vie de mineur. Des bénévoles, des anciens mineurs font fonctionner les machines et assurent l’entretien du site. Mais avec le temps, ils sont de moins en moins nombreux et la relève n’est pas assurée. C’est toute une mémoire qui disparaît.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (France 3 Culturebox)
Reportage : Sylvain Bouillot et Romy Ho-A-Chuck
L’idée est née en 1970. Constatant la disparition d’objets et d’équipements témoins de l’activité minière, le personnel du site de Blanzy a décidé de récupérer l’ensemble des installations permettant l’extraction du charbon. Il a créé le musée sur l’ancien puits Saint-Claude fermé depuis 1882.
Cette initiative, avait pour but de conserver ce patrimoine minier aujourd’hui disparu.
  (France 3 Culturebox)
Ce musée géré par l’association "la mine et les hommes" ouvre plusieurs jours par an pour faire découvrir au public l’histoire de l’un des trois bassins miniers bourguignons exploités depuis le XVI siècle.
  (France 3 Culturebox)
Ce musée fonctionne avec des bénévoles qui animent les visites et assurent l’entretien du matériel. Mais ces hommes disparaissent et avec eux, la mémoire de tout un territoire s’efface.
Les jeunes générations n’ont pas repris la relève, d’où cet appel à l’aide. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.