Reconstruction de la flèche de Notre-Dame à l'identique : "C'est la meilleure des solutions et c'est la seule légale", estime Stéphane Bern

Décider de la moderniser aurait été "la porte ouverte à ce que tous les propriétaires de monuments puissent exercer dans leur propriété un geste architecturale contemporain", estime le Monsieur Patrimoine du gouvernement.

Stéphane Bern, le 2 mai 2019.
Stéphane Bern, le 2 mai 2019. (POOL/DAVID NIVIERE/MAXPPP / MAXPPP)

La flèche de la cathédrale de Notre-Dame de Paris sera reconstruite telle qu'elle était avant l'incendie. Emmanuel Macron a décidé jeudi de suivre l'avis des experts et s'est dit convaincu qu'il faut restaurer la cathédrale comme elle l'était. Un choix salué vendredi 10 juillet par Stéphane Bern, le Monsieur Patrimoine du gouvernement. "C'est la meilleure des solutions et c'est la seule légale", a-t-il déclaré sur France Inter.

Le président, dans un élan, avait parlé de geste architecturale contemporain, or on est censés, d'après les accords de 1963, restaurer les monuments dans leur état de classement. Stéphane Bern, le Monsieur Patrimoine du gouvernementà franceinfo

"La flèche de Notre-Dame a été classée dans la deuxième partie du XIX siècle, rappelle Stéphane Bern. On doit donc la restaurer dans son état de classement. Sinon, c'est la porte ouverte à ce que tous les propriétaires de monuments puissent exercer dans leur propriété un geste architecturale contemporain", a estimé Stéphane Bern.

Reconstruire la flèche à l'identique, "c'est la solution la moins chère, la plus rapide, la plus efficace, c'est la voie de la sagesse et de la légalité", conclut Stéphane Bern.