Notre-Dame de Paris : Emmanuel Macron donne son feu vert pour "reconstruire la flèche à l'identique"

Juste après l'incendie d'avril 2019, le chef de l'Etat avait évoqué "un geste architectural contemporain" pour la flèche de la cathédrale.

Des personnes observent l\'incendie de Notre-Dame, le 15 avril 2019, à Paris.
Des personnes observent l'incendie de Notre-Dame, le 15 avril 2019, à Paris. (VIRGINIE MERLE / HANS LUCAS / AFP)

Retour aux fondamentaux. Emmanuel Macron a "acquis la conviction" qu'il faut restaurer la cathédrale Notre-Dame de Paris et sa flèche à l'identique, a annoncé l'Elysée, jeudi 9 juillet. "Le président a fait confiance aux experts et préapprouvé dans les grandes lignes le projet présenté par l'architecte en chef, qui prévoit de reconstruire la flèche à l'identique", selon la présidence.

Le chef de l'Etat avait évoqué, juste après l'incendie d'avril 2019, "un geste architectural contemporain" pour la flèche, stimulant l'imagination de nombreux grands architectes. Certains avaient proposé une flèche en verre, la création sur le toit d'un parc-jardin bio ou une terrasse panoramique.

Le président se range finalement au consensus des architectes et de l'opinion publique. "Le souci pour le président était de ne pas retarder le chantier ni de complexifier le dossier. Il fallait vite clarifier les choses", explique l'Elysée. "S'il avait fallu faire une flèche contemporaine, il fallait un concours spécifique, d'où un potentiel retard du chantier. Les consultations avec de grands architectes conduisaient à dire que ce pari de la flèche contemporaine était très compliqué et qu'un geste contemporain pouvait s'imaginer autrement."

Une flèche recouverte de plomb

Cette annonce intervient le jour où l'architecte en chef, Philippe Villeneuve, a proposé une restauration de la cathédrale et de sa flèche de la façon la plus proche de son état juste avant l'incendie survenu dans la soirée du 15 avril 2019. Philippe Villeneuve a toujours plaidé la fidélité à l'ouvrage, retouché dans le style gothique par Viollet-le-Duc au XIXe siècle, dont sont conservés tous les plans.

Le projet prévoit notamment une charpente en bois et une flèche recouverte de plomb. "Pour l'architecte, seul ce matériau permettrait de retrouver les couleurs et les nuances de la flèche disparue", rapporte La Croix. Des craintes, exprimées notamment par l'Association des familles victimes de saturnisme, existent pourtant sur les risques de pollution au plomb en cas de nouvel incendie.

L'Elysée souhaite toutefois un travail avec la Ville de Paris pour le réaménagement des abords du monument. "S'il y a un geste contemporain, il peut être là", selon la présidence, qui rappelle aussi le projet d'une structure éphémère, un "musée du chantier" qui pourrait être installé dans la cour de l'Hôtel-Dieu, près de la cathédrale.