Notre-Dame de Paris : "Je suis bien certain qu'on arrivera à lui rendre sa splendeur initiale" affirme l'archevêque de Reims

Selon Eric de Moulins-Beaufort, Notre-Dame de Paris pourra être reconstruite, tout comme l'a été la cathédrale de Reims après la Seconde Guerre mondiale.

L\'incendie de la cathédrale a détruit la toiture et la flèche de l\'édifice.
L'incendie de la cathédrale a détruit la toiture et la flèche de l'édifice. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

"C'est une grande douleur. C'est le symbole de l'effort humain, de paix de beauté, de foi pour beaucoup, même au-delà de la foi chrétienne" a témoigné Éric de Moulins-Beaufort, l'archevêque de Reims, lundi 15 avril sur franceinfo, alors que la cathédrale Notre-Dame de Paris brûlait encore.

>> Incendie de Notre-Dame : suivez notre direct

"Je me souviens encore de l'émotion quand le bourdon de Notre-Dame a sonné après les attentats à Paris, la foule était rassemblée autour de la cathédrale, les messes célébrées après la mort du père Hamel [assassiné par des terroristes à Saint-Etienne- du-Rouvray (Seine-Maritime) en 2016], il y a eu des moments de très grande intensité dans notre histoire, le magnificat de la Libération, il y a eu tellement d'évènements, sa flèche qui dépasse des toits, c'est une part de notre imaginaire à tous" a rappelé Mgr de Moulins-Beaufort.

"Une blessure dans la ville de Paris"

"Je suis bien certain qu'on arrivera à lui rendre sa splendeur initiale mais c'est vraiment très triste, en plus, en pleine Semaine sainte. On va être partis pour des années de travaux, cela va être une blessure dans la ville de Paris pendant un certain temps. C'est devenu un symbole de notre vie nationale. Que le président de la République décale son allocution en est le signe," affirme l'archevêque.

Toutes choses sur terre sont fragiles mais j'espère bien que la cathédrale renaitra de ses cendresEric de Moulins-Beaufortà franceinfo

"Je suis maintenant archevêque de Reims qui a été bombardé pendant la guerre de 14-18 Et on a pu la relever grâce au génie des architectes et il faut bien le dire à l'aide des Américains."