Notre-Dame de Paris : la réouverture du chantier en question

Faut-il mettre la cathédrale Notre-Dame de Paris sous cloche pour éviter une contamination au plomb ? Les associations haussent le ton.

France 3

Plusieurs associations et syndicats veulent recouvrir Notre-Dame de Paris d’une immense bâche plastique. La raison : la crainte d’une contamination au plomb, alors que les taux au sol inquiètent. Lundi 5 août, ils ont interpellé les pouvoirs publics. "Il faut imaginer une très grande tente, avec une structure métallique et autour une bâche en plastique, pour assurer l’étanchéité", réclame Frédéric Guillo, de la CGT Préfecture de Police de Paris.

De nouveaux relevés attendus

Plusieurs centaines de tonnes de plomb, contenues dans la flèche et la charpente de Notre-Dame, ont fondu et se sont répandues sous forme de particules le jour de l’incendie de l’édifice. Un danger potentiel pour les ouvriers, qui travaillaient parfois sans masque. Mais les taux de plomb dans les alentours sont également élevés, ce qui a provoqué la fermeture de deux écoles du VIe arrondissement de Paris. La mairie a promis de dépolluer la zone le plus vite possible. Les abords immédiats de Notre-Dame sont toujours accessibles pour les touristes. De nouveaux relevés relevant la contamination au plomb sont attendus pour le mardi 6 août.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cathédrale de Notre-Dame de Paris, le 25 juillet 2019 à Paris.
La cathédrale de Notre-Dame de Paris, le 25 juillet 2019 à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)