Notre-Dame de Paris : l'urgence est de sécuriser l'édifice

Les pompiers sont encore à l’œuvre autour de Notre-Dame de Paris afin de sécuriser les points faibles de l'édifice qui menace toujours de céder.

FRANCE 2

Une brigade de pompiers est toujours présente à Notre-Dame de Paris pour éviter un nouveau départ de feu, mercredi 17 avril. De plus, l'édifice reste très fragile et nécessite une attention particulière, il présente des risques. "Notre-Dame de Paris est extrêmement surveillée. Une soixantaine de pompiers se trouvent toujours sur place", indique Anne-Claire Poignard en duplex depuis les abords de la cathédrale.

Des murs "en équilibre"

"Une priorité : sécuriser tous les points de faiblesse de l'édifice", explique-t-elle. Parmi les points faibles, "les pignons de la cathédrale. Ces murs de pierre qui étaient soutenus par la charpente, qui se retrouvent aujourd'hui en quelque sorte en équilibre, soumis aux aléas météorologiques. Il y a aussi l'échafaudage qui a été déformé sous l'effet de la chaleur", détaille la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 16 avril 2019.
L'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 16 avril 2019. (AMAURY BLIN / AFP)