Notre-Dame : Anne Hidalgo défend une rénovation "à l'identique" de la toiture et de la charpente

Interrogée par le "JDD", la maire de Paris "assume être conservatrice" sur cette question.

La maire de Paris Anne Hidalgo lors d\'un discours à Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019.
La maire de Paris Anne Hidalgo lors d'un discours à Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le gouvernement souhaite une rénovation audacieuse de Notre-Dame de Paris, mais la maire de la capitale n'est pas du même avis. Anne Hidalgo a défendu une reconstruction "à l'identique" de la toiture et de la charpente de la cathédrale, dimanche 26 mai, dans un entretien au JDD. L'élue souhaiterait également que ce chantier soit fondé sur les "savoir-faire ancestraux des compagnons du devoir et des compagnons du Tour de France".

Restaurer à l'identique, c'est à la fois préserver cette œuvre qui nous dépasse, mais aussi préserver la formidable chaîne de transmission des savoirs des bâtisseurs de cathédrale.Anne Hidalgo, maire de Parisau "JDD"

Interrogée sur le concours international d'architecture organisé par l'Etat, Anne Hidalgo dit respecter cette décision car cette initiative "peut permettre de recueillir de nombreuses idées". La maire ajoute toutefois que "reconstruire la flèche à l'identique sera la meilleure solution" si aucun projet ne fait l'unanimité. "Sur la question de la restauration de Notre-Dame, j'assume être conservatrice."

Emmanuel Macron prône une "audace respectueuse"

Emmanuel Macron, pour sa part, a assuré que le chantier "redonnerait une flèche" à la cathédrale, et appelé de ses vœux "une audace respectueuse". Le président a également évoqué la nécessité d'une "reconstruction inventive" en s'inspirant de "ce qu'avait fait Viollet-Le-Duc en son temps", qui avait rejeté "toute querelle des anciens et des modernes" pour privilégier "une alliance de la tradition et de la modernité, une audace respectueuse".

Le projet de loi "pour la conservation et la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris" a été présenté par le gouvernement comme une réponse pour tenir "le défi immense" lancé par Emmanuel Macron de reconstruire en cinq ans l'édifice emblématique.