Cet article date de plus d'un an.

L'orgue de Notre-Dame de Paris n'a subi "aucun dégât", selon un spécialiste

"Je suis optimiste", affirme un spécialiste qui a examiné l'instrument. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'orgue de Notre-Dame de Paris au lendemain de l'incendie, le 16 avril 2019. (AMAURY BLIN / AFP)

L'orgue de Notre-Dame de Paris n'a subi "aucun dégât", selon un spécialiste qui a examiné hier l'instrument, rapporte France Bleu Vaucluse mercredi 24 avril. Pascal Quoirin, facteur d'orgues à Saint-Didier dans le Vaucluse, a été au chevet du célèbre orgue. "Je suis optimiste" a-t-il écrit dans une publication sur sa page Facebook.

"Aucune dégradation de la tuyauterie"

Cet expert a déjà restauré l'orgue de Notre-Dame il y a quelques années. Cette fois selon Pascal Quoirin, il y a simplement "une poussière sèche non collante (...) Aucune dégradation de la tuyauterie et de tous les composants électroniques." Il conseille de bien protéger l'orgue le temps des travaux que vont subir la cathédrale, "l'idéal" étant "de le confiner dans une cage bien étanche et climatisée".

Parmi les trois orgues de Notre-Dame, le grand orgue, avec ses cinq claviers, ses 109 jeux et ses près de 8 000 tuyaux, est le plus remarquable. C'est "un instrument qui, depuis presque six siècles, a vu passer presque tous les plus grands facteurs d'orgues les uns après les autres, et ils ont apporté chacun leur génie à cet instrument" pour aboutir à une "synthèse exceptionnelle", expliquait sur franceinfo l'organiste titulaire du grand orgue de la cathédrale Notre-Dame de Paris Vincent Dubois. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.