Incendie de Notre-Dame de Paris : crainte d’une contamination au plomb

Une quantité anormale de plomb a été décelée dans le sang d'un enfant vivant tout près de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en flammes le 15 avril dernier. Les enfants et les femmes enceintes habitant la zone sont priées de faire des analyses. 

FRANCE 3

Sur l'île de la Cité, à Paris, les habitants peuvent depuis mardi 4 juin se faire dépister et connaître leur degré de contamination au plomb. Une consultation gratuite a été mise en place à l'Hôtel-Dieu, juste en face de la cathédrale Notre-Dame. Lundi, on a appris qu'un enfant présentait un taux de plomb supérieur au seuil réglementaire. Son état n'implique pas de traitement, mais l'Agence régionale de santé assure que le jeune malade doit être suivi.

Les jardins alentour recouverts de plomb

Lorsque les centaines de tonnes de plomb sont parties en fumée le 15 avril dernier, les poussières se sont disséminées en direction du Nord-Ouest. Les analyses des sols affichaient 10 à 20 g de plomb par kg de terre, soit 30 à 60 fois la norme. Les jardins alentour sont interdits d'accès jusqu'à nouvel ordre. Pour les logements des riverains, l'Agence régionale de santé préconise de se déchausser ou de nettoyer les appartements avec de l'eau, car le risque pour la population est d'ingérer de manière répétée les poussières de plomb.

Le JT
Les autres sujets du JT
Notre-Dame de Paris le 20 mai 2019
Notre-Dame de Paris le 20 mai 2019 (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)