EN IMAGES. Notre-Dame : découvrez l'intérieur de la cathédrale, trois mois après l'incendie

Des journalistes ont pu pénétrer dans l'édifice parisien. Des photos montrent les dégâts causés par les flammes et l'ampleur du travail de déblaiement à effectuer.

Le chantier de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par un incendie mi-avril, a été ouvert à la presse mercredi 17 juillet. Les photos publiées montrent l'état de délabrement dans lequel se trouve la charpente et les traces laissées par les flammes dans la nef, où le bois brûlé jonche encore le sol.

L'opération en cours à l'intérieur de l'édifice a pour but d'évacuer les débris restants, malgré le risque important de pollution au plomb. Une soixantaine d'ouvriers doivent suivre, chaque jour, des règles de sécurité très strictes, porter des combinaisons, des masques respiratoires et marquer une pause toutes les deux heures. Ce n'est qu'une fois ce travail terminé que les réparations pourront avoir lieu.

Sur chaque photo, des échafaudages, des poutres en bois et des filets de protection rappellent l'ampleur du chantier de restauration, dont la durée est estimée à plusieurs années.

16
Dans la nef de la cathédrale, le déblaiement des débris se poursuit. Le bois des combles qui a pris feu le soir de l'incendie jonche encore le sol. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
26
Le trou ouvert dans la voute par l'incendie laisse entrer la lumière du jour jusqu'à l'intérieur de la cathédrale. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
36
Le trou dans la voute vu des étages supérieurs de Notre-Dame. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
46
L'orgue et la rosace de la cathédrale ont été préservés des flammes. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
56
La charpente détruite de Notre-Dame de Paris abritait auparavant la "forêt", cet enchevêtrement de poutres en bois de chène vieux de plus de 800 ans qui a entièrement brûlé le soir du drame. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
66
Les échaffaudages au sommet de la cathédrale, non loin des deux tours qui ont failli s'effondrer la nuit de l'incendie. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP