Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Rafle du Vel'd'Hiv : "Ni Pétain, ni Laval, ni Bousquet, ni Darquier de Pellepoix, aucun de ceux-là n'a voulu sauver des Juifs", insiste Emmanuel Macron

Publié Mis à jour
Rafle du Vel'd'Hiv : Emmanuel Macron dénonce "une nouvelle forme de révisionnisme historique"
Rafle du Vel'd'Hiv : Emmanuel Macron dénonce "une nouvelle forme de révisionnisme historique" Rafle du Vel'd'Hiv : Emmanuel Macron dénonce "une nouvelle forme de révisionnisme historique" (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Lors d'un discours à Pithiviers, le chef de l'Etat a pointé la responsabilité du régime de Vichy.

"Ceux qui s'adonnent à ces mensonges ont pour projet de détruire la République." Lors de son discours à Pithiviers, dans le Loiret, en commémoration du 80e anniversaire de la rafle du Vel'd'Hiv, dimanche 17 juillet, Emmanuel Macron a dénoncé "une nouvelle forme de révisionnisme historique, voire de négationnisme" sur la responsabilité du régime de Vichy. 

Le chef de l'Etat inaugurait, en compagnie de rescapés, un nouveau lieu de mémoire dans l'ancienne gare de Pithiviers, d'où sont partis huit convois pour Auschwitz-Birkenau. "L'Etat français manqua de manière délibérée à tous les devoirs de la patrie des Lumières et des droits de l'homme", a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "Nous n'en avons pas fini avec l'antisémitisme."

"N'a-t-on pas cru bon encore récemment de rouvrir un sujet pourtant tranché de longue date par les historiens comme par les juristes, sur la participation de Pétain et des hommes de Vichy à la mise en œuvre de la solution finale ?" a interrogé le président français.

"Répétons le ici avec force et n'en déplaisent à des commentateurs se faisant révisionnistes : ni Pétain, ni Laval, ni Bousquet ni Darquier de Pellepoix, aucun de ceux-là n'a voulu sauver des juifs. C'est une falsification de l'histoire que de le dire."

Emmanuel Macron

lors de son discours à Pithiviers 

"Regarder notre vérité en face ce n'est pas affaiblir la France, c'est reconnaître tout pour ne pas le reproduire", a défendu Emmanuel Macron, applaudi par le public. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.