VIDEO. Violence policière : l'histoire de Rodney King racontée par l'historien Thomas Snégaroff

Rodney King, un jeune noir avait été passé à tabac par des policiers blancs en 1991. La scène, filmée, avait déclenché des émeutes aux États-Unis. Thomas Snégaroff raconte.

BRUT

En mars 1991, Rodney King, un jeune noir de 25 ans se fait arrêter par la police sur la route de Los Angeles pour excès de vitesse. La situation dégénère rapidement : après plusieurs minutes de course poursuite et un refus de sortir de son véhicule, l'homme est arrêté et roué de coups de matraque. Après un court passage à l'hôpital, Rodney King est finalemement emprisonné. Filmée par un amateur, la scène est relayée par une chaîne de télévision locale et provoque l'indignation générale.

Los Angeles secouée par des émeutes

En 1992, le procès a lieu mais les policiers sont blanchis. Ce verdict provoque alors des émeutes qui secouent Los Angeles. "Ces émeutes, elles sont d'une très, très grande violence : des feux partout dans la ville et en particulier les commerces asiatiques vont être pris pour cible", détaille Thomas Snégaroff. En 1993, un procès fédéral va finalement avoir lieu : deux policiers seront condamnés à 30 mois de prison. Pour l'historien, cette histoire a profondément changé la manière dont la police de Los Angeles travaille. Les policiers vont notamment être équipés de caméras quasiment systématiquement sur leur uniforme. Aussi, la police va être plus mixée : "On avait 60 % de blancs en 1992. On a aujourd'hui 30 % de blancs, beaucoup de latinos, des Africains-Américains qui ont intégré la police de Los Angeles, une police qui est aujourd'hui plus appréciée par sa population, bien plus même qu'il y a quelques années", conclut Thomas Snégaroff.

VIDEO. L\'histoire de Rodney King racontée par l\'historien Thomas Snégaroff
VIDEO. L'histoire de Rodney King racontée par l'historien Thomas Snégaroff (BRUT)