Patrimoine : un loto au secours des monuments

Il faut sauver nos bâtiments en péril. Pour cela, un loto du patrimoine a été lancé par le ministère de la Culture. Depuis ce matin, on sait quels sont ceux qui pourront bénéficier de ce loto. Précisions avec notre journaliste Jean-Christophe Batteria.

France 3

Comment fonctionne  le loto du patrimoine lancé par le ministère de la Culture ? "Tout le monde peut jouer, comme pour un loto classique. Le gros lot sera de 10 millions d'euros, mais, cette fois, l'État va renoncer à sa part de 22 % prélevée sur les paris. Cette manne sera donc reversée directement aux monuments historiques, explique notre journaliste Jean-Christophe Batteria. Le 3 septembre, des tickets à gratter à l'effigie des monuments seront en vente à 15 euros à destination des amateurs. Le jackpot sera de 1,5 million d'euros, et là encore, l'État renonce à sa part. Au total, il y aura entre 15 et 20 millions qui seront versés aux monuments sélectionnés".

Un loto réédité chaque année

Ces derniers viennent d'être révélés. "Il y avait plusieurs centaines de dossiers, mais 250 sites ont été retenus et 18 projets emblématiques seront servis les premiers. Il y a de tout : l'aqueduc romain du Gier (Rhône), le couvent Saint-Francisco à Pino (Haute-Corse), la rotonde de Montabon (Sarthe), ou encore des maisons comme celle d'Aimé Césaire en Martinique, énumère notre journaliste. Ce loto est une première en France et sera réédité chaque année pour servir ceux qui n'ont pas été sélectionnés en 2018."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Fort-Cigogne, dans l\'archipel des Glénan, fait partie des 18 \"sites emblématiques\" qui seront aidés en priorité par le nouveau loto du patrimoine.
Le Fort-Cigogne, dans l'archipel des Glénan, fait partie des 18 "sites emblématiques" qui seront aidés en priorité par le nouveau loto du patrimoine. (FRANK MAY / PICTURE ALLIANCE / AFP)