Cet article date de plus d'un an.

Patrimoine : la gare transatlantique de Cherbourg, la renaissance d'une oubliée de l'histoire

Publié
Patrimoine : la gare transatlantique de Cherbourg, la renaissance d'une oubliée de l'histoire
Patrimoine : la gare transatlantique de Cherbourg, la renaissance d'une oubliée de l'histoire Patrimoine : la gare transatlantique de Cherbourg, la renaissance d'une oubliée de l'histoire (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - France 3 Normandie, S. Potay, C. Duponchel, J. Ledoyen
France Télévisions
France 3

Un grand concours est organisé pour élire les monuments préférés des Français. Parmi les concurrents pour succéder à la place Stanislas de Nancy, la gare transatlantique de Cherbourg, un bijou architectural qui abrite aussi la Cité de la Mer.

À Cherbourg-en-Cotentin (Manche), la gare transatlantique est presque centenaire, mais s'affiche sur les réseaux sociaux. Trois semaines de communication intensive, pour gagner le titre prestigieux de monument préfère des Français. "On fait appel aussi à des influenceurs, qui viennent apporter leur touche créative sur nos deux monuments", explique Lucie Lechapelain, directrice de la communication de la Cité de la mer. 

Un riche passé

L'histoire de la gare transatlantique est romanesque. Le joyau art-déco a été érigé en 1933 sur un espace gagné sur la mer. Dans son hall ont circulé des centaines de migrants, espérant gagner le Nouveau Monde. C'est aussi le glamour du temps où elle était surnommée "Notre-Dame des Queens". Jusqu'à neuf paquebots partaient chaque jour pour l'Amérique, sur la ligne Cherbourg-New-York. La vieille dame a aussi connu des coups durs, comme les bombes de la libération, ou la disparition des traversées transatlantiques. Dans les années 2000, c'est la Cité de la mer qui lui redonne vie. "Ce serait une merveilleuse récompense, pour ce sauvetage, ses combats, ses luttes au quotidien", confie Sophie Poret, directrice de la Cité de la mer. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.