La longue histoire des conflits sociaux en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
La longue histoire des conflits sociaux en France
franceinfo
Article rédigé par
A-Ch. Roth, C. Ricco - franceinfo
France Télévisions

Les pays étrangers voient les Français comme les "spécialistes" des mouvements sociaux. Retour sur une histoire mouvementée.

En ce mois de mars 1963, les mineurs sont déterminés. Ils s'inquiètent pour leur avenir et réclament une hausse de salaire, alors que les puits de charbon commencent à fermer. La grève dure au total 35 jours et bénéficie du soutien de la population. Finalement, elle parvient à faire plier le général de Gaulle, président français à l'époque. Les mineurs obtiennent ainsi une augmentation de salaire par étapes et une semaine de congés supplémentaire. La Ve République vient alors de vivre son premier conflit social.

Régulièrement, la France est secouée par des mouvements sociaux

Cinq ans plus tard, en mai 68, c'est toute la France qui est paralysée. La contestation étudiante a débordé les Universités et s'étend aux salariés du public et du privé. Les occupations d'usines se multiplient. Pour sortir de l'impasse, le Premier ministre, Georges Pompidou, réunit les partenaires sociaux : ce sont les fameux Accords de Grenelle. Mai 68 est resté dans les mémoires collectives. Mais, régulièrement, la France est secouée par des mouvements sociaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.