Histoire : il y a 150 ans, la fin sanglante de la Commune de Paris

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Histoire : il y a 150 ans, la fin sanglante de la Commune de Paris
franceinfo
Article rédigé par
J. Gal - franceinfo
France Télévisions

Le 28 mai 1871 s’achevait la Semaine sanglante, épisode final de la Commune de Paris. Un épisode historique et un drame : 20 000 Fédérés furent tués.

Le 28 mai 1871, le rêve des Communards part en fumée. Ceux qui désiraient une révolution sociale vont être exécutés en masse durant ce que l’histoire retiendra comme la Semaine sanglante. Tout commence le 21 mai 1871, réfugié à Versailles, le chef du gouvernement, Adolphe Thiers entend terrasser la garde nationale parisienne, les Fédérés. Les troupes militaires de Thiers, les Versaillais, entrent alors dans Paris.

20 000 assassinats sommaires

Face à eux, barricades après barricades, les combattants de la Commune mènent une lutte désespérée. Les Versaillais fusillent tous ceux qui ont une arme à la main. Selon les historiens, il y aurait eu près de 20 000 assassinats sommaires durant cette dernière Semaine sanglante. Paris n’est plus qu’un immense cimetière. Au Père-Lachaise se dresse toujours aujourd’hui le mur des Fédérés, où 147 insurgés ont été fusillés par l’armée versaillaise puis jetés dans une fosse commune. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.