Haute-Vienne : hommage au village martyr d'Oradour-sur-Glane et à son dernier rescapé

Le plus grand massacre de civils commis par l'armée allemande a été perpétré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne). Un hommage a lieu lundi 10 juin en présence du dernier survivant.

France 2

Entouré de lycéens, Robert Hébras guide leurs pas dans le village martyr d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne). Il est le dernier survivant du massacre perpétré le 10 juin 1944, lors duquel les nazis avaient fait 642 morts parmi les civils. Face à ces jeunes bouleversés, il raconte comment il a pu survivre aux tirs allemands et au feu. Le village n'abritait aucun résistant, pourtant les nazis vont froidement tuer 642 habitants. À l'époque, Robert Hébras n'a que 19 ans. Depuis, il n'a cessé d'arpenter ces ruines, volontairement laissées en l'état.

Robert Hébras en colère

Sans relâche, Robert Hébras a témoigné durant toute sa vie, s'adressant surtout aux jeunes et aux enfants pour perpétuer le souvenir. À 93 ans, il ne veut désormais plus retourner dans les ruines. Il se dit écœuré par le manque d'entretien, même s'il accepte que ce témoignage de pierres s'efface avec le temps. Il sera néanmoins présent à la cérémonie lundi après-midi 75 ans après.

Le JT
Les autres sujets du JT
Robert Hébras, survivant du massacre d\'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), dans l\'église du village, le 25 octobre 2011.
Robert Hébras, survivant du massacre d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), dans l'église du village, le 25 octobre 2011. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)