Grande Guerre : les funérailles d'un "poilu" 103 ans après sa mort

Les restes du corps de Léon Eugène Mérat, mort à Verdun pendant la Grande Guerre, ont été déposés anonymement devant l'ossuaire de Douaumont (Meuse). Il a été inhumé en présence de ses descendants jeudi 17 octobre.

FRANCE 3

Il était tombé sur le champ de bataille il y a 103 ans. Un "poilu" de la Première Guerre mondiale a été inhumé jeudi 17 octobre, dans la Meuse. Un moment d'émotion fort pour les descendants, qui n'avaient récupéré les ossements de Léon Eugène Mérat qu'en janvier. La sonnerie au mort a retenti en son honneur, en présence de ses petits-neveux. "On ne connaissait absolument pas son existence. Même mon père, qui est encore vivant, ignorait qu'il avait eu un oncle décédé pendant la guerre", confie Chantal Mangili, petite-nièce.

Il repose auprès de ses camarades du 84e régiment d'infanterie

Un mystérieux donateur a déposé en janvier un carton d'ossements d'un corps presque entier, devant l'ossuaire de Douaumont (Meuse). C'est grâce à une plaque militaire que le corps a été identifié. Léon Eugène Mérat est mort à 25 ans au milieu de dix mois d'apocalypse à Verdun. Un siècle plus tard, il repose auprès de ses camarades du 84e régiment d'infanterie.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ossuaire de Douaumont à Verdun (Meuse), le 14 février 2019.
L'ossuaire de Douaumont à Verdun (Meuse), le 14 février 2019. (MANUEL COHEN / AFP)