Commémorations du 11-Novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument dédié aux soldats morts au combat en opération extérieure

Après la cérémonie à l'Arc de Triomphe, Emmanuel Macron s'est rendu dans le 15e arrondissement de Paris, au cœur du parc André-Citroën, où est inauguré ce monument. 

Inauguration d'un monument dédié aux soldats morts au combat en opex
Ce qu'il faut savoir

A l'occasion des traditionnelles commémorations de l'armistice qui marque la fin de la Grande Guerre sur le front de l'Ouest, lundi 11 novembre, France 2 s'est mobilisé et vous a proposé de vivre ces cérémonies nationales lors d'une émission spéciale, que vous avez pu voir également sur notre site, franceinfo.fr.

Un monument pour les soldats morts en opex. Après la cérémonie à l'Arc de Triomphe, Emmanuel Macron s'est rendu dans le 15e arrondissement de Paris, au cœur du parc André-Citroën, où est inauguré un monument dédié aux soldats morts au combat en opération extérieure. 

"Nous achevons un projet initié par Nicolas Sarkozy et poursuivi par François Hollande." Lors de l'inauguration du mémorial, dans le parc André-Citroën, Emmanuel Macron a salué la "continuité républicaine faisant la force de notre nation."  Son prédécesseur avait posé la première pierre avant que le projet soit laissé de côté.

Comme le veut la tradition, Emmanuel Macron a déposé une gerbe au pied de la statue de Georges Clemenceau, avant de remonter les Champs-Elysées, escorté par l'armée républicaine. Puis le président de la République s'est recueilli sous l'Arc de Triomphe, après avoir passé les troupes en revue, et ravivé la flamme du soldat inconnu.  

L'armistice a été signé le 11 novembre 1918. En signant le fameux traité dans un wagon à Rethondes, dans la forêt de Compiègne (Oise), le 11 novembre 1918, les forces alliées et l'Allemagne ont mis fin aux combats, sur le front Ouest, du premier conflit mondial du XXe siècle.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #11NOVEMBRE

18h22 : Il est 18 heures, rembobinons l'actualité de ce lundi :

• Un séisme de magnitude 5,4 sur l'échelle de Richter a touché la Drôme et l'Ardèche, ce midi. Il a fait quatre blessés dont un grave, selon les préfectures des deux départements. Voici ce que l'on sait de cette secousse.

• Les commémorations marquant la fin des combats de la Première Guerre mondiale ont eu lieu partout en France aujourd'hui. Après avoir ravivé la flamme du soldat inconnu, Emmanuel Macron a inauguré un monument dédié aux soldats morts lors d'opérations extérieures, à Paris.

• Ankara commence à expulser des membres étrangers du groupe Etat islamique qu'elle détient. "Les démarches concernant 11 combattants étrangers d'origine française sont en cours", a annoncé le ministère de l'Intérieur turc.

• Hong Kong a connu aujourd'hui l'une des journées les plus violentes en cinq mois de manifestations. Nous revenons sur ce qui s'est passé dans cet article.

15h26 : Emmanuel Macron inaugure en ce moment, dans le 15e arrondissement de Paris, un monument dédié aux soldats morts lors d'opérations extérieures. Cette sculpture comporte notamment des plaques de laiton, gravées des 549 noms de celles et ceux tués au combat depuis 1963.

14h24 : Voici un nouveau point sur l'actualité de ce lundi :

Un séisme de magnitude 5,4 sur l'échelle de Richter a touché la Drôme et l'Ardèche, ce midi. Il a fait quatre blessés dont un grave, selon un nouveau bilan des préfectures des deux départements. Suivez notre direct.

• Les commémorations marquant la fin des combats de la Première Guerre mondiale ont lieu partout en France. Après avoir ravivé la flamme du soldat inconnu, Emmanuel Macron inaugurera cet après-midi un monument dédié aux soldats morts lors d'opérations extérieures.



• Ankara commence à expulser des membres étrangers du groupe Etat islamique qu'elle détient. "Les démarches concernant 11 combattants étrangers d'origine française sont en cours", a annoncé le ministère de l'Intérieur turc.

12h33 : Voici quelques photos prises ce matin lors des cérémonies de commémoration du 11-Novembre. Emmanuel Macron a ravivé la flamme du soldat inconnu, sous l'Arc de triomphe, avant d'aller à la rencontre d'anciens combattants.







(AFP)

12h01 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité à la mi-journée.

• Les commémorations marquant la fin des combats de la Première Guerre mondiale ont lieu partout en France. Cet après-midi, Emmanuel Macron inaugurera un monument dédié aux soldats morts lors d'opérations extérieures.

• Ankara commence, lundi, à expulser des membres étrangers du groupe Etat islamique qu'elle détient. "Les démarches concernant 11 combattants étrangers d'origine française sont en cours", a annoncé le ministère de l'Intérieur turc.

• On espérait que les législatives en Espagne permettraient d'y voir plus clair : c'est encore raté. Hier, les socialistes sont arrivés en tête, devant les conservateurs qui se refont la cerise et l'extrême droite qui a battu des records, mais aucune coalition ne s'est dégagée pour former un gouvernement.

• Le président bolivien Evo Morales, contesté dans la rue, par l'opposition, par la police et par l'armée depuis sa réélection, a annoncé sa démission mais dénonce un coup d'Etat.

11h18 : Avant que ne retentissent la sonnerie aux morts et La Marseillaise, les noms des soldats morts au cours de l'année 2019 sont énumérés.

11h04 : Emmanuel Macron est arrivé près de l'Arc de Triomphe où il va passer les troupes en revue et raviver la flamme du soldat inconnu.

10h52 : Voici plusieurs images des commémorations.



(LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)



(PHILIPPE LOPEZ / AFP)



(LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)

10h48 : Emmanuel Macron dépose une gerbe au pied de la statue de Georges Clemenceau, avant de remonter les Champs-Elysées. Vous pouvez suivre le reste de la cérémonie en direct sur notre site.

10h04 : Vous pouvez également lire les témoignages de sept familles françaises dont le destin a été bouleversé par la Grande Guerre.



(FRANCEINFO / BATISTE POULIN / DR)

09h48 : Parmi eux : les conséquences de la Première Guerre mondiale en six chiffres.

10h04 : L'année dernière, à l'occasion du centenaire de l'armistice de la guerre de 1914-1918, franceinfo avait publié une série d'articles sur le sujet. Vous pouvez les retrouver ici, ici ou encore ici.

09h36 : Les commémorations marquant la fin de la Première Guerre mondiale vont débuter. Vous pouvez suivre notre édition spéciale en direct ici.

10h13 : Il est 9 heures, voici le point sur l'actualité :

• Les commémorations du 11-Novembre se dérouleront partout en France. A Paris, tout le secteur des Champs-Elysées sera bouclé pour l'occasion. Vous pourrez suivre les cérémonies sur notre site à partir de 9h30.


• On espérait que les législatives en Espagne permettraient d'y voir plus clair : c'est encore raté. Hier, les socialistes sont arrivés en tête, devant les conservateurs, qui progressent, et l'extrême droite qui a battu des records, mais aucune coalition ne s'est dégagée pour former un gouvernement.

• Le président bolivien Evo Morales, contesté dans la rue, par l'opposition, par la police et par l'armée depuis sa réélection, a annoncé sa démission mais dénonce un coup d'Etat.

• Lors de la marche contre l'islamophobie à Paris, plusieurs personnes, dont une petite fille, ont arboré une étoile jaune sur leurs manteaux. Cet autocollant a déclenché de nombreuses réactions indignées.

08h21 : Sur un mur accompagnant la sculpture, sont inscrits les noms des 549 militaires tués au cours des “Opex”. Celui du brigadier-chef Ronan Pointeau, tué le 2 novembre au Mali, est le dernier qui a été gravé.

08h14 : Ils sont tombés au Liban, en ex-Yougoslavie ou encore en Afghanistan. Emmanuel Macron inaugure cet après-midi un monument en hommage aux militaires morts pour la France pendant les opérations extérieures (“Opex”), depuis 1963, soit après la guerre d’Algérie. Ce mémorial en bronze, installé dans le parc André-Citroën à Paris, représente six soldats - cinq hommes et une femme - qui portent un cercueil invisible.

07h32 : Tué pendant la Première Guerre mondiale, le soldat britannique Frederick Thomas Perkins, dont les ossements ont été découverts sur un chantier, a été enterré, jeudi dernier, à Loos-en-Gohelle (Pas-de-Calais). Chaque année en France, les dépouilles d'une cinquantaine de soldats sont ainsi retrouvées sur les anciens champs de bataille, et parfois identifiées. Un reportage à lire ici.



(DENIS CHARLET / AFP )

06h19 : Il est 6 heures, voici les titres :

• On espérait que les législatives en Espagne permettraient d'y voir plus clair : c'est encore raté. Hier, les socialistes sont arrivés en tête, devant les conservateurs qui se refont la cerise et l'extrême droite qui a battu des records, mais aucune coalition ne s'est dégagée pour former un gouvernement.

• Le président bolivien Evo Morales, contesté dans la rue, par l'opposition, par la police et par l'armée depuis sa réélection, a annoncé sa démission mais dénonce un coup d'Etat.

• Les commémorations du 11 novembre se dérouleront partout en France. Tout le secteur des Champs-Elysées sera bouclé pour l'occasion. Vous pourrez suivre les cérémonies sur notre site à partir de 9h30.