Défilé de légionnaires et cuisine romaine : le festival Arelate replonge Arles dans ses années antiques

La ville du sud célèbre la 16e édition du festival Arelate, consacré à l’époque romaine. Jusqu’au 20 août, la ville fait un bond de 2 000 ans dans le passé, lorsqu'elle était encore la capitale provinciale de la Rome antique.  

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Démonstration de manoeuvres militaires  (Guillaume Bonfils)

Depuis 2007, chaque mois d’août, gladiateurs et légionnaires investissent les rues d’Arles. La petite Rome des Gaules, comme on la surnomme, revit ainsi ses années fastes de l’antiquité. 

Festival Arelate
France 3 Provence-Alpes : A. Gavazzi / M. Flores / L. Ben Ayed

Des reconstitutions historiques

Le coup d’envoi du festival donne le ton. Et pour cette 16e édition, sur le thème des croyances, les organisateurs n’ont pas dérogé à la règle avec un défilé de dizaines de légionnaires marchant d’un pas cadencé, armés jusqu’aux dents. Une reconstitution plus vraie que nature qui a impressionné les touristes. "Je ne m’attendais pas à ça. J’étais en train de boire mon verre tranquillement quand, tout d’un coup, je les ai vus débarquer. J’ai filmé" raconte une jeune femme. "C’est magnifique. Cela me procure de l’émotion. Je suis contente d’être là", ajoute une passante. 

Défilé de femmes romaines  (Guillaume Bonfils)

Pendant toute la période du festival, Arles revit ses années antiques avec des reconstitutions (campements grec et romain…), des démonstrations (manœuvres militaires, sports olympiques…), des ateliers (tissage, osselets, coiffure, costumes, fabrication d’instruments de musique…) ou encore des conférences. À ces animations ludiques et pédagogiques s’ajoutent des visites et des spectacles dans les sites historiques de la ville, inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Au plus près de la réalité

Avant le Covid, le festival accueillait en moyenne près de 25 000 spectateurs sur une semaine. Une belle fréquentation."Je crois que cela fait rêver dans notre pays. C’est magique. Et puis le cinéma en a parlé" explique Philippe Maymard, membre de l'association de reconstitution Enarro. D’ailleurs, chaque soir, la fête se poursuit devant un grand écran, dans le somptueux théâtre antique où le Festival du Film Peplum célèbre sa 35e édition avec des projections de longs-métrages cultes (Antoine et Cléopâtre, La terre des pharaons…).

Pendant les heures de repas, le public est même invité à manger romain dans certains restaurants. Une immersion totale suivie de près par des historiens. Le festival met un point d’honneur à proposer des animations et reconstitutions au plus proche de la réalité.  

Projection de film au théatre antique d'Arles  (Guillaume Bonfils)

Festival Arelate, journées romaines d’Arles – Jusqu’au 20 août 2022

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.