Cet article date de plus de trois ans.

Dans le rétro : le jour où le premier centre de planning familial a ouvert ses portes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Dans le rétro : le jour où le premier centre de planning familial a ouvert ses portes -
Dans le rétro : le jour où le premier centre de planning familial a ouvert ses portes Dans le rétro : le jour où le premier centre de planning familial a ouvert ses portes - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
France 2

Le 10 juin 1961, le premier centre de planning familial ouvrait à Grenoble (Isère). Une toute nouvelle structure pour parler éducation sexuelle, droit à la contraception et à l’avortement, et une avancée pour les femmes.

Unis pour le meilleur et pour le pire. Le pire, pour les couples des années 1960, ce sont bien ces grossesses qui surviennent sans crier gare. Alors, quand le 10 juin 1961, le premier centre de planning familial ouvre ses portes à Grenoble (Isère), la salle d’attente est bondée. Ici, on informe les femmes sur la contraception, on leur procure un peu sous le manteau des crèmes spermicides, des diaphragmes. Pour les médecins qui viennent de fonder ce centre, il s’agit de lutter contre les avortements clandestins.

Un centre ouvert en toute illégalité

Des situations dramatiques, créées par la loi de 1920, qui interdit les avortements, mais aussi la contraception. Alors, en 1961, le docteur Fabre et une centaine de personnes ouvrent le planning en toute illégalité, avec le risque permanent d’être arrêtés. Il faut attendre encore six ans pour que la loi change. En 1967, la contraception est enfin autorisée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.