"Pingouin & Goéland et leurs 500 petits" : l'école qui a sauvé des enfants juifs pendant l'Occupation, racontée dans un documentaire

Publié Mis à jour
Cinéma : l’acte de résistance du couple Hagnauer pendant la Seconde Guerre mondiale
Article rédigé par
C. Airaud, M. Leroux, C. Vignal, P. Crapoulet, C. Beauvalet - France 3
France Télévisions

"Pingouin & Goéland et leurs 500 petits", en salles mercredi, retrace l’histoire d’un couple qui, durant la Seconde Guerre mondiale, avait créé une école pour sauver des enfants juifs.

"C’est l’histoire d’un couple de résistants que l’on a accusé d’être des collabos. C'est l'histoire de gens intègres dans une époque qui ne l’était pas". Par ces mots commence la bande-annonce du documentaire Pingouin & Goéland et leurs 500 petits, en salles depuis le 3 novembre. 

L’histoire d’un drôle de couple de résistants : résistants mais pacifistes. En 1941, en pleine Occupation, les Hagnauer, surnommés Pingouin et Goéland, fondent une école, la Maison de Sèvres, pour abriter clandestinement des enfants sans famille. Après les orphelins de guerre, ils accueillent rapidement des enfants juifs. Cacher des juifs à l’époque est un acte courageux, un acte fort de résistance, que retrace 80 ans plus tard le réalisateur Michel Leclerc

Une école hors normes

Sa mère, Juliette, a été sauvée par le couple. Il a alors fouillé le passé, retrouvé les photos de famille, et s’est plongé dans l’histoire de ces enfants recueillis. "Beaucoup d’entre eux passés là, devenus adultes, avaient leurs propres archives, énormément de photos et de films amateurs. À mesure que l’on travaillait sur le documentaire, j’ai reçu beaucoup d’archives", explique-t-il.

À la Libération, la Maison de Sèvres devient une école hors normes. "Il y avait cette idée d’être en rupture avec l’Éducation nationale de l’époque, de faire des enfants des êtres obéissants", souligne le réalisateur. Pingouin et Goeland, surnom des Hagnauer, sont des libertaires. Yvonne dirige l'école et veut que les enfants traumatisés par la tragédie renaissent et apprennent la liberté.

Avec les Hagnauer, 500 enfants ont appris la vie à la maison de Sevres dans la joie et les rires. Ce documentaire témoigne de cette expérience originale et pleine d'espoir. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.