Allemagne : des ennemis devenus amis après la chute du mur

En Allemagne, où le pays s'apprête à commémorer la chute du mur de Berlin ( le 9 novembre 1989). Reportage dans le petit village de Modlareuth, traversé par le rideau de fer qui a séparé des familles pendant plusieurs décennies.

France 2

Trente ans près la chute du mur Berlin le 9 novembre 1989, les vestiges du mur et l'émotion demeurent. Au cœur de l'Allemagne, le mur est toujours là. Un panneau indique la frontière, puis du grillage, du béton, des barbelés, et des miradors. Dans le village de Modlareuth, la séparation entre les deux Allemagne est conservée intacte. Mais pour les anciens gardes-frontières de l'Ouest et de l'Est, tout a changé. Eux qui avaient interdiction de se parler sont aujourd'hui très amis.

Des familles séparées

Une amitié impensable pendant la guerre froide. Comme Berlin, cette ville située à 300 km de la capitale allemande était coupée en deux, à cheval entre la RFA, à l'Ouest, et la RDA, à l'Est. Quatre familles avaient été séparées, et les communications interdites par le régime communiste à l'Est. "On n'avait aucun contact de l'autre côté. On savait juste que c'était nos ennemis de classe", explique Henrich Wehr, ancien soldat de la RDA. Des voisins devenus ennemis puis amis. Soixante ans d'histoire de l'Allemagne sont résumés à Modlareuth.

Le JT
Les autres sujets du JT
En Allemagne, où le pays s\'apprête à commémorer la chute du mur de Berlin ( le 9 novembre 1989). Reportage dans le petit village de Modlareuth, traversé par le rideau de fer qui a séparé des familles pendant plusieurs décennies.
En Allemagne, où le pays s'apprête à commémorer la chute du mur de Berlin ( le 9 novembre 1989). Reportage dans le petit village de Modlareuth, traversé par le rideau de fer qui a séparé des familles pendant plusieurs décennies. (France 2)