80 ans de Lascaux : le paléontologue Yves Coppens et le maire de la commune favorables à une réouverture de la grotte pour quelques personnes chaque année

Découvert le 12 septembre 1940, le site abritant des peintures et gravures préhistoriques est interdit au public depuis 57 ans.

Article rédigé par
France Bleu Périgord - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les peintures originales de la grotte de Lascaux (Dordogne), le 16 septembre 2010. (PHILIPPE WOJAZER / POOL)

"Je pense que la grotte pourrait être entrouverte pour quelques personnes, deux fois par an, par exemple", estime Yves Coppens interrogé par France Bleu Périgord à l'occasion des 80 ans de la découverte de Lascaux. L'accès au public y est interdit depuis 1963 pour éviter les dégradations, mais pour le paléontologue "il y a moyen de contrôler les dégâts", et il faut, selon lui, "d'autres paires d'yeux, d'autres regards que les nôtres professionnels, sur les parois, sur les peintures, sur les gravures. 

Il faut que des témoins puissent dire en effet que la grotte est en merveilleux état et qu'elle est bien conservée.

Yves Coppens, paléontologue

à France Bleu Périgord

Yves Coppens estime notamment nécessaire que des journalistes puissent visiter l'authentique grotte préhistorique faisant "l'heureux intermédiaire entre les publics et nous-même. Ça a déjà eu lieu une fois à ma demande, d’ailleurs."

Le maire de Montignac-Lascaux (Dordogne), Laurent Mathieu, est lui aussi favorable à l'ouverture de Lascaux à quelques personnes par an. "Déja pour que la communauté scientifique puisse se rendre compte de l'état de conservation de la grotte", défend l'élu. "C'est un patrimoine mondial, un patrimoine de l'humanité, auquel il faut faire participer un maximum de personnes.

L'émotion lorsque l'on rentre dans la véritable grotte n'est pas du tout la même que dans les fac-similés, même s'ils sont parfaits.

Laurent Mathieu, maire de Montignac-Lascaux

à franceinfo

Laurent Mathieu se veut aussi rassurant sur l'état du site : "la grotte se porte magnifiquement bien. Il y avait eu quelques alertes, il y a quelques années, sur d'éventuelles disparitions de peintures, c'est désormais du passé." Le fac-similé Lascaux IV accueille chaque année un demi-million de visiteurs depuis son ouverture. "C'est l'histoire des humains, les premières traces de l'Homme sur Terre. On va bien visiter plein d'oeuvres contemporaines, celle-ci est une oeuvre à part entière, qui a 21 000 ans, qui a traversé tout ce temps-là. C'est un témoignage du passé, un témoignage de la naissance de l'art sur ces terres", conclut le maire de Montignac-Lascaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.