Eric Tabarly : un appel aux dons lancé pour la restauration du premier Pen-Duick du célèbre navigateur

Une campagne de financement participatif est en cours afin de compléter l'enveloppe destinée à la restauration de Pen-Duick I, le premier bateau du célèbre navigateur Eric Tabarly, décédé en mer en 1998. Construit en 1898 en Ecosse, le navire est classé monument historique depuis 2016.

La restauration du Pen-Duick I d\'Eric Tabarly a déjà débuté au chantier du Guip à Brest. 
La restauration du Pen-Duick I d'Eric Tabarly a déjà débuté au chantier du Guip à Brest.  (Fred TANNEAU / AFP)
Lancée par l'association Pen-Duick et par Jacqueline Tabarly, l'épouse du célèbre skipper disparu en mer en 1998, la campagne vise à récolter 250 000 euros. La Direction régionale des affaires culturelles (Drac) de Bretagne, la région Bretagne et le département du Morbihan soutiennent déjà le projet à hauteur de 400 000 euros.

Des photos, affiches ou pièces du bateau en contrepartie

La restauration de l'élégant voilier de 15,10 mètres a ainsi déjà débuté au chantier du Guip à Brest. L'opération de financement participatif a été lancée sur le site www.gwenneg.bzh. Mercredi à la mi-journée, plus de 37 000 euros ont été récoltés, soit 14% de la somme recherchée. Des photos, affiches ou pièces du bateau sont proposées en contrepartie des dons.

Le chantier consiste à remplacer les membrures en bois et à refaire sa coque en polyester, se fera en respectant la démarche technique du skipper. "Il sera restauré dans l'esprit de ce qu'avait fait Eric Tabarly", a assuré Louis Maufrett du chantier du Guip, soulignant la complexité de ce chantier du fait que le bateau est "restructuré par tranches successives", afin qu'il ne tombe pas en morceaux.

Exposé à Saint-Malo pour la route du Rhum

Pen-Duick I est le tout premier bateau d'Éric Tabarly, qui en est devenu le 15e propriétaire à l'âge de 21 ans. Hérité de son père en 1952, ce cotre a été sauvé à plusieurs reprises par le navigateur, fervent défenseur du patrimoine maritime. En 1958, pour préserver ses formes, Eric Tabarly avait recouvert l'ancienne coque en bois de couches successives de tissus de verre et de résine polyester. La technique était alors à peine connue et Pen-Duick I devient le bateau avec la plus longue coque en polyester de l'époque.

Ce premier modèle de la série des Pen-Duick, désarmé depuis 2017, sera exposé au village officiel de la route du Rhum à Saint-Malo du 24 octobre au 4 novembre, puis au salon nautique de Paris en décembre. Sa restauration devrait s'achever au printemps prochain.