Dans le Rétro : quand le carnaval de Nice rendait le sourire aux Français après la guerre

A Nice, après six années d'interruption dues à la guerre, le célèbre carnaval était de retour en 1946. Pour le plus grand bonheur des Français libérés.

Au même titre que ceux de Rio et de Venise, le carnaval de Nice est un événement mondialement connu. Cette tradition qui remonterait au XIIIe siècle est devenue une spécialité niçoise en 1873 avec le premier corso. Interrompue en 1940 en raison de la guerre, la tradition reprend six ans plus tard pour le plus grand plaisir des Français.

Une joie de vivre retrouvée

Après des années de souffrances, les Niçois sont heureux de retrouver leurs "grosses têtes", nom donné aux personnages en carton pâte qui défilent sur les chars du corso. Batailles de fleurs et de plâtre animent à nouveau la place Masséna et la promenade des Anglais. Événement festif avant tout, le carnaval de Nice est aussi le reflet de son époque, le roi carnaval étant censé représenter la tendance du moment. Détail troublant : en 1915 et 1940, années où le carnaval a dû être annulé en raison des deux guerres mondiales, "Sa Majesté carnaval" avaient alors pour titre, respectivement, "Roi de la folie" et "Sire des fous". Des thèmes prémonitoires au vu de ce qui allait se passer.

La bataille de fleurs au carnaval de Nice en 1949.
La bataille de fleurs au carnaval de Nice en 1949. (INA)