Culte : le solex, vélo à moteur populaire après-guerre, fête ses 75 ans

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Culte : le solex, vélo à moteur populaire après-guerre, fête ses 75 ans
FRANCE 3
Article rédigé par
J-C.Batteria, N.Berthier, S.Lacombe - France 3
France Télévisions

Le solex a connu son âge d'or lors des Trente Glorieuses et de nombreux Français l'ont adopté. Il reste un art de vivre pour quelques rares amateurs aujourd'hui, 75 ans après. 

Le ronronnement du solex a été la bande son de millions de Français lors de leurs sorties à la campagne comme à la ville pendant les Trente Glorieuses. 75 ans après sa création, le solex a quitté la majorité des routes, mais pour certains, il est resté un art de vivre, à 35 km/h. Pour marquer le coup de son départ à la retraite, un passionné rencontré par France Télévisions part dans quelques jours pour un road trip de 1 300 kilomètres sur son engin de 1957. Un Français sur deux de plus de 50 ans aurait déjà enfourché un solex, mais les plus jeunes connaissent rarement cet engin. 

Un vélo à moteur populaire 

Ce vélo avec un petit moteur à pétrole greffé sur la roue avant a été produit pour la première fois à Courbevoie (Hauts-de-Seine) en 1946. Il coûtait alors un Smic et consommait un litre aux cent. Il s'impose dans toutes les couches de la société, qu'il faut motoriser et reconstruire après la guerre. Six millions d'exemplaires seront écoulés. Il devient ringard dans les années 1980.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.