Corse : dans le cœur vibrant de Bastia

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Corse : dans le cœur vibrant de Bastia
France 3
Article rédigé par
A-C.Roth, N.Berthier, L.Calvy, L.Michel, crédits photos : Cita di Bastia - France 3
France Télévisions

C'est l'une des plus grandes places de France, 280 mètres de long sur 80 de large, et bordée de palmiers centenaires. Direction la Corse, place Saint-Nicolas, à Bastia. L'ambiance y est typique.

Plantée face à la mer, c'est, dit-on, l'une des plus grandes places d'Europe. Pour ces aficionados, c'est surtout la plus belle. La place Saint-Nicolas, c'est le cœur de Bastia, en Corse. Elle tient son nom d'une chapelle aujourd'hui détruite. Au milieu du XIXe siècle, ce n'est encore qu'une crique bordée de palmiers. La propriété de corses qui ont fait fortune aux Amériques. "La pression s'accentue, la bourgeoisie veut plus d'espace, et on commence à construire l'autre partie. On va pouvoir remblayer dès la fin du XIXe siècle, la place Saint-Nicolas va prendre son allure à peu près identique à ce qu'on voit aujourd'hui", résume Jean-Pierre Defendini, guide conférencier.

Rites immuables


Deux hectares et demi sur lesquels veille un Napoléon représenté en empereur romain. Une enfilade de bras, de restaurants, où depuis toujours les Bastiais se retrouvent sans se donner rendez-vous. "Une place où chaque Juliette retrouve son Roméo. On y sacrifie un rite immuable, la ronde du cinq à sept, on descend et on remonte la place", explique une narration d'antan.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.