A Sydney, asphyxiée par les fumées, le feu d'artifice du Nouvel An aura bien lieu malgré une pétition demandant son annulation

Autour de Sydney, les incendies se sont multipliés ces derniers mois et près de 270 000 pétitionnaires demandent l'annulation du feu d'artifice du Nouvel An. La municipalité a décidé de le maintenir.

Le feu d\'artifice de Nouvel An sur le port de Sydney (Australie), le 1er janvier 2019
Le feu d'artifice de Nouvel An sur le port de Sydney (Australie), le 1er janvier 2019 (CHINE NOUVELLE/SIPA / XINHUA / SIPA)

Près de 270 000 Australiens ont signé une pétition demandant l'annulation du traditionnel feu d'artifice de Nouvel An à Sydney et l'utilisation des fonds pour la lutte contre les feux de brousse qui ravagent le pays. Mais les autorités de la ville ont annoncé que le spectacle aurait bien lieu.


La municipalité de Sydney va dépenser 6,5 millions de dollars australiens (plus de 4 millions d'euros) pour l'édition 2020 de son célèbre feu d'artifice. Un montant qui, selon la pétition de Change.org, serait mieux dépensé s'il revenait aux pompiers volontaires et aux agriculteurs souffrant d'une sécheresse exceptionnelle.

Le spectaculaire feu d'artifice qui embrase chaque année la baie de Sydney "pourrait traumatiser certaines personnes", écrit la pétition, "car il y a suffisamment de fumée dans l'air". Au moins trois millions d'hectares, l'équivalent de la superficie de la Belgique, ont été détruits depuis septembre par des incendies en Australie, qui ont causé la mort de 8 personnes.

La ville asphyxiée par les fumées

Sydney, la plus grande ville du pays avec ses 5,2 millions d'habitants, est asphyxiée par la fumée toxique des incendies qui brûlent au nord, au sud et à l'ouest de la ville, depuis des semaines. Certains ne sont qu'à environ 130 kilomètres de la métropole.

"L'année 2019 a été une année catastrophique en Australie pour les inondations et les incendies", ajoute la pétition. "Tous les Etats devraient dire NON aux INCENDIES."

Bien que la municipalité "entende les préoccupations" des personnes opposées à la tenue du spectacle pyrotechnique, son annulation présenterait "peu d'intérêt pratique pour les communautés touchées", a déclaré pour sa part un porte-parole de la ville.

L'annulation nuirait à l'économie, selon le conseil municipal

"Nous avons commencé les préparatifs et la planification des célébrations du Nouvel An il y a 15 mois. Cela signifie que la plus grande partie du budget, principalement utilisée pour la sécurité de la foule et les mesures de nettoyage, a d'ores et déjà été dépensée", a souligné ce dernier dans un communiqué.

"L'annulation de l'événement nuirait gravement à l'économie de Sydney. Cela gâcherait aussi les projets de dizaines de milliers de personnes dans tout le pays et à l'étranger qui ont réservé des vols, des hôtels et des restaurants pour le réveillon."

Le conseil municipal de Sydney a rappelé que la ville a donné 620 000 dollars australiens (387 000 euros) pour la lutte contre les feux de brousse et la sécheresse. Il fera également la promotion d'un fonds de la Croix-Rouge pour l'aide aux sinistrés lors de la diffusion télévisée du feu d'artifice, regardé par un milliard de personnes à travers le monde.