Vins : voyage à Riquewihr, aux racines du crémant d'Alsace

Publié Mis à jour
Vins : voyage à Riquewihr, aux racines du crémant d'Alsace
France 3
Article rédigé par
H. Hug, J-M. Lequertier, T. Le Hec, V. Landolfini - France 3
France Télévisions

Les équipes de France Télévisions se sont rendues sur la route des vins d'Alsace. La région est la première à avoir produit du crémant.  

Protégée par les Vosges, la plaine d'Alsace est une terre de vignes depuis plus de 1 500 ans. On y produit surtout des vins blancs, quelques rouges, et depuis 45 ans, du crémant. L'histoire commence chez Dopff, un vigneron de Riquewihr (Haut-Rhin). "[C'est] le premier à avoir fait du champagne en Alsace, avant de faire du crémant, au début du siècle dernier", raconte son arrière-petit-fils, Julien Dopff. Les premiers raisins sont importés de Champagne, puis il se replie sur les cépages alsaciens après la guerre. Il n'utilise alors plus le nom "champagne" mais utilise l'appellation "vin mousseux - méthode champenoise", qui devient ensuite le crémant d'Alsace.    

Un terroir et des cépages particuliers   

Après une première fermentation en fut, les raisins sont mis en bouteille, et couchés sur des lattes pendant 12 mois au minimum pour une seconde fermentation, au cours de laquelle le vin reçoit du sucre et des levures. Vient ensuite l'étape du dégorgement. Une liqueur sucrée est ajoutée, et rien ne distingue alors, en apparence, le crémant du champagne. Pourtant, les terroirs et les cépages ne sont pas les mêmes. Parmi 500 vignerons en Alsace, Franck Buecher est l'un des seuls à ne produire que du crémant. Son père a lancé l'exploitation en 1979. Franck a aujourd'hui diminué la production d'un tiers, diversifié les cuvées et s'est converti à la biodynamie. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.