Sobriété énergétique : qu'en est-il des décorations de Noël ?

Publié
Sobriété énergétique : qu'en est-il des décorations de Noël ?
France 2
Article rédigé par
A. Guin, V. Piffeteau, L. Hauville - France 2
France Télévisions

À l'heure où les économies d'énergie préoccupent tout le pays, la petite industrie des décorations de Noël reçoit autant de commandes que d'habitude. 

Des couleurs hors saison. Alors que la rentrée a déjà commencé, ici, on ne pense qu'à Noël, trois mois à l'avance. L’effort commence, car tout doit être livré dès novembre. Depuis des mois, les graphistes enchaînent les croquis, entre tradition et création à la demande. Pour passer du dessin à la réalité, direction l'atelier. Aujourd'hui, ils sont 30, mais ils vont progressivement arriver à 60 pour supporter le pic d'activité au mois d'octobre. Tout commence par la chaudronnerie, pour façonner la structure en aluminium des décorations. Et pour les besoins plus précis, une imprimante 3D géante pour fabriquer des formes sur-mesure en une vingtaine de minutes. Du plastique recyclé à partir de granules, bien moins coûteux que l'aluminium qui a pris 30 % en un an. Mais la pièce maîtresse, ce sont les ampoules LED. L’entreprise est en permanence à la recherche des plus économes en énergie, à placer minutieusement sur chaque décor.    

Émerveiller quoiqu'il en coûte   

Alors que la tendance est à la sobriété, le carnet de commandes est toujours aussi plein, avec 25 000 décors cette année. Dans cette école primaire, la rentrée est bien entamée, et le maire fait un dernier point pour les illuminations. Pour décorer la façade, l'installation coûtera 1000 euros, plus 100 euros en électricité. Une hausse de 20 % de la facture d'énergie est attendue cette année, mais le maire ne veut pas rogner sur les fêtes. "Je pense que la crise ne doit pas enlever le bonheur que l'on donne aux gens. Nous sommes dans un quartier populaire, il n’y a pas grand-chose sous le sapin, les enfants ne partent aux sports d'hiver. Il faut quand même leur offrir un peu de rêve", souligne Christophe Rouillon, maire de Coulaines (Sarthe). Les grandes allées de la ville seront aussi illuminées. Un esprit de Noël encore loin, mais qui prend forme en coulisses dès l'été. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.