Woodstock : 50 ans après, huit performances historiques à voir et revoir

Un demi-siècle plus tard, la plupart des concerts qui ont marqué ce festival mythique sont aujourd'hui à disposition sur Internet. 

Joe Cocker à Woodstock en août 1969.
Joe Cocker à Woodstock en août 1969. (WADLEIGH MAURICE)

"Trois jours de paix et de combats. Des centaines d'hectares à parcourir. Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fais voler un cerf-volant. Fais-toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire de l'air pur". En diffusant cette publicité dans tout l'état de New York, les organisateurs de Woodstock ne se doutaient sûrement pas des foules qu'allait amasser leur festival à son ouverture le 15 août 1969. 

Ce jour là, ce sont 450 000 personnes (contre 45 000 originellement prévues) qui se sont ruées vers cette petite plaine agricole à 140 kilomètres au nord de New York. Trente-deux artistes ont le privilège de se produire sur la scène de ce festival mythique qui, à jamais, restera dans les mémoires comme l'une des plus importantes manifestations culturelles du 20e siècle. Retour sur les performances musicales qui ont marqué cette première édition et l'histoire de la musique.

1Richie Havens - Freedom

La star de la folk n'était pas censé ouvrir le festival. A l'origine, c'était le groupe Sweetwater qui devait inaugurer la scène, mais il se sont retrouvés bloqués dans les embouteillages monstres générés par l'afflux de festivaliers. Les organisateurs demandent alors à Richie Havens et son groupe de monter sur scène, où ils enchaînent les morceaux, sans que les membres de Sweetwater ne viennent prendre la relève. Après avoir vidé son répertoire, il improvise Freedom qui deviendra un hymne international et restera à jamais dans les mémoires.

-

2Santana - Soul Sacrifice

Touche latino du festival, le groupe du guitariste mexicain Carlos Santana est une des grandes révélations de Woodstock. Le festival sera son principal propulseur de carrière, lui qui s'était fait remarquer trois ans auparavant dans les rues de San Francisco. Parmi les nombreux morceaux interprétés ce jour-là sur scène, l'ensorcelant Soul Sacrifice est sans doute celui qui avait le plus marqué les esprits. A remarquer, l'exceptionnelle performance de Michael Shrieve, à peine 20 ans, à la batterie.

-

3Creedence Clearwater Revival - I Put A Spell On You

Lorsqu'ils montent sur la scène de Woodstock, le groupe Creedence Clearwater Revival clôt une tournée monumentale qui a fait de ce groupe le plus important de son époque. Mais son tour arrive le 16 août, il est déjà trois heures du matin, et le public, déçu par la piètre performance du Grateful Dead de Jerry Garcia, est disséminé ou endormi. Mais cette déception ne décourage pas John Fogerty, le chanteur et guitariste du groupe, qui livre ce soir là une performance inoubliable.

-

4Ten Years After - I'm Going Home

Le "power trio" britannique (guitare, batterie, contre-basse), parmi les plus emblématique du mouvement hippie, a vu sa réputation exploser avec Woodstock. En cause, la performance mémorable de celui que certains considèrent comme le "guitariste le plus sous-coté de sa génération", Alvin Lee. Ce soir là, dimanche 17 août, le public découvre la guitare endiablé de Lee qui, malgré une visible surdose de mescaline, offre une performance hallucinante avec Goin' Home, un pot-pourri déjanté de rock'n'roll.

-

5Joe Cocker - With a Little Help from my Friends

Qui n'a jamais frissoné en écoutant la voix rocailleuse de chanteur britannique ? En 1969, c'était le cas de le plupart des festivaliers à Woodstock, où Joe Cocker se révéla au public américain. With a Little Help from my Friends, reprise d'un morceau des Beatles choisi sur l'album Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band sorti deux ans plus tôt., est sublimée par la performance vocale unique du chanteur.

JOE COCKER

6Crosby, Stills, Nash & Young- Suite : Judy Blue Eyes

Le dimanche soir, les quatre grands noms de la country-folk-rock des années 60 étaient réunis pour la deuxième fois seulement sur scène. Tous déjà connus individuellement, ils font un un carton avec leur nouveau groupe et viennent de sortir leur premier album ensemble, Crosby, Stills & Nash, qui a très vite atteint le succès. Suite : Judy Blue Eyes est l'un de leurs plus beau morceaux.

_

7Jefferson Airplane - Somebody To Love

Le légendaire groupe californien, précuseur du psychédelique, faisait partie des noms les plus attendus du festival. Révélé lors du Monterey International Pop Festival en 1967, il joue au petit matin du samedi 16 août devant un public déjà conquis. Somebody To Love est l'un de ses plus grand tubes.

JEFFERSON AIRPLANES

8Jimi Hendrix - The Star Spangled Banner 

Et pour finir, retour sur l'une des performances les plus politiques et inattendues de Woodstock. Lundi 18 août, 7 heures 30 du matin. Alors que le festival était censé s'être terminé la veille, Jimi Hendrix monte sur scène pour clôturer en beauté. Le gaucher considéré comme le plus grand guitariste de tous les temps termine sa performance sur une réinterprétation de l'hymne national américain. Il imite avec sa Fender des bruits de mitrailles et de bombes dans une critique explicite à la guerre du Vietnam qui faisait rage à cette époque.

Jimi Hendrix déconstruit l'hymne américain à Woodstock