Victoires de la musique 2019 : Jeanne Added, Angèle et Bigflo & Oli déjouent les pronostics

L'édition 2019 des Victoires de la musique, présentée par Daphné Bürki, s'est déroulée à la Seine musicale et en direct sur France 2 ce vendredi 8 février. Jeanne Added a été sacrée artiste féminine de l'année et remporte la Victoire de l'"album rock" pour son disque "Radiate". Autres grands gagnants Bigflo & Oli remportent la Victoire de l'artiste masculin et l'album de musiques urbaines.

Jeanne Added, artiste féminine 2019
Jeanne Added, artiste féminine 2019 (France Télévisions)
Beaucoup pariaient sur Eddy De Pretto et Christine & the Queens, nommés respectivement dans trois et deux catégories. Finalement, ce sont les outsiders qui ont été choisi par le collège des 600 votants

Reportage : E.Cornet, E.Beraud, S. Thiebaud, L. Puech, S. Lacombe

L'intense Jeanne Added sacrée artiste féminine

Jeanne Added, surdouée du chant formée à l'école du jazz et qui s'épanouit dans le rock et l'électro, connaît une juste consécration à 38 ans. C'est pour son deuxième opus, le très beau "Radiate", également lauréat dans la catégorie "album rock", que Jeanne Added a été sacrée "artiste féminine" de cette 34e édition, succédant à Charlotte Gainsbourg.

Comme son aînée, qui avait musclé sa chanson avec le producteur électro Sebastian, la chanteuse à la chevelure blond polaire a changé de cap pour le successeur du sombre et puissant "Be Sensational" sorti en 2015, pour lequel elle fut nommée l'année suivante dans la catégorie "album révélation".

De sa collaboration avec le duo électro franco-écossais Maestro (Mark Kerr et Frédéric Soulard) est né "Radiate", qui a illuminé la rentrée automnale et donc permis à Jeanne Added de coiffer sur le poteau la favorite Christine and the Queens et la plus primée des Victoires Vanessa Paradis (7 fois lauréate dont 3 en tant qu'artiste féminine). Ces deux Victoires ajouteront sans nul doute au bonheur de Jeanne Added, née le 25 septembre 1980 à Reims, et dont l'apprentissage musical s'est fait dans le classique avec un archet de violoncelle à la main. 

La surprise Bigflo & Oli, Artistes masculins de l'année

Les frères rappeurs Bigflo & Oli ont été sacrés, à la surprise générale, artistes masculins de l’année. Le duo, qui a été préféré à Eddy De Pretto et Etienne Daho, a réussi un doublé en remportant également la Victoire dans la catégorie Musiques urbaines pour leur album "La vie de rêve". Avec leur trophée glané l’an dernier pour leur tube "Dommage", les deux rappeurs toulousains comptent désormais trois récompenses. 


Sur scène ils ont interprété leur chanson "Rentrez chez vous" qui inverse les rôles en imaginant un monde où les Européens, aux prises avec le chaos et la guerre, seraient contraints de vouloir traverser la Méditerrannée pour se réfugier en Afrique...
 


Orelsan et sa mise en scène sophistiquée

Orelsan, qui partait une nouvelle fois favori, avec trois nominations (Chanson originale pour "Rêves bizarres" avec Damso, Meilleur clip toujours pour "Rêves Bizarres" et Meilleur concert), n'est reparti qu'avec la Victoire du Meilleur spectacle musical. Mais il a marqué la cérémonie avec sa prestation très attendue qui a comblé les attentes.

Orelsan a interprété "Défaite de Famille", qui, autour d'un repas, casse férocement un à un chaque membre de sa famille, du tonton à la belle-soeur et au neveu. Alors qu'il chantait sur scène, des images pré-enregistrées le montraient grimé et travesti en chaque membre de sa famille (y compris les représentantes féminines) supposément présents dans le public des Victoires. 
 

Angèle, Clara Luciani, Damso, Camélia Jordana...

La jeune chanteuse belge Angèle, dont la notoriété n'en finit plus de monter, a été récompensée à deux reprises : pour son clip "Tout oublier" et pour l’album "Brol", Révélation de l’année. Elle a interprété "Tout Oublier" en doudoune et en duo avec son frère le rappeur Roméo Elvis.
 

 

La grande (elle mesure 1,90 m) Clara Luciani, qui a interprété son tube féministe "La Grenade", a été récompensée par la Victoire de la Révélation scène.

Le rappeur belge Damso a interprété "Feu de Bois" et a reçu la Victoire de l’Album de rap pour "Lithopédion". Reconnaissant qu'il n'avait pas toujours tenu "des propos très élogieux concernant les Victoires de la Musique", le rappeur a avoué avoir été "très agréablement surpris". "C'est une belle leçon parce que là où j'ai fait preuve de colère vous avez su faire preuve d'ouverture d'esprit", a-t-il salué.

Camélia Jordana, qui a sorti "LOST", un album en arabe et français, a été récompensée par la Victoire des musiques du monde. 

Le duo The Blaze, qui n'était pas présent, a obtenu la Victoire du Meilleur album de musiques électroniques. Boulevard des Airs repart avec la Victoire de la Meilleure chanson originale.

Une 13e Victoire pour Bashung

Quant à Alain Bashung, dix ans après sa mort il rejoint -M- au panthéon des plus primés aux Victoires de la musique, avec une 13e récompense décrochée dans la catégorie "album de chansons" pour "En amont", son disque posthume. Un moment d'émotion a traversé la Seine musicale quand sa veuve Chloé Mons est venue chercher ce prix en compagnie de la réalisatrice de l'album Edith Fambuena : "Merci pour lui (...) C'est de la vie en plus et le plus bel hommage que vous pouviez lui faire", a-t-elle lancé à la salle, en saluant en particulier leur fille. 

Les Lauréats des Victoires de la Musique 2019 en un clin d'oeil

Artiste féminine: Jeanne Added
Artiste masculin: Bigflo & Oli
Album révélation: "Brol", d'Angèle
Révélation scène: Clara Luciani
Album de chansons: "En Amont", d'Alain Bashung
Album rock: "Radiate" de Jeanne Added
Album de musiques urbaines: "La vie de rêve" de Bigflo & Oli
Album de rap: "Lithopédion" de Damso
Album de musiques du monde: "LOST", de Camélia Jordana
Album de musiques électroniques: "Dancehall", de The Blaze
Chanson originale: "Je me dis que toi aussi" de Boulevard des Airs
Spectacle musical/Tournée/Concert: Orelsan
Création audiovisuelle: "Tout oublier" d'Angèle